Farnham, future terre d'accueil des microhabitations

Projet de 54 unités

Claude Hébert claude.hebert@tc.tc
Publié le 19 octobre 2016

Sylvain Nadeau, de Maisons Confort Design, fonde de gros espoirs sur le projet de microhabitations de Farnham.

©Gracieuseté

HABITATION. Farnham deviendra sous peu la première municipalité au Québec à accueillir un développement de microhabitations avec tous les services municipaux.

Maisons Confort Design et Gestech Terrain inc. ont décidé d'allier leurs forces afin d'y implanter 54 unités d'habitation de 384 à 736 pi2 à l'extrémité est de la rue Principale. Le projet se réalisera en deux phases distinctes: 24 micros-habitations durant les 18 premiers mois et 30 autres sur un horizon de trois ans.

«Le site devrait accueillir une maison modèle avant la fin de l'année en cours ou au tout début de 2017. Les premières installations sont prévues pour mai prochain», précise Sylvain Nadeau, président de Maisons Confort Design.

Les terrains et les maisons usinées – offertes en quatre modèles – seront livrés clé en main avec gazon, clôtures et asphalte. Le développement résidentiel sera par ailleurs desservi par le réseau municipal d'aqueduc et d'égouts. Une garderie (Les Dinos Rigolos) et un complexe sportif intégrant terrain de balle, terrain de soccer et patinoire quatre saisons se trouvent également à proximité du site (environ 700 pi.).

«La majorité des lots ont une superficie variant entre 3 000 et 5 000 pi2 alors que la superficie des terrains de coin peut atteindre 7 000 pi2», résume indique Robert Loiselle, de Gestech Terrain inc.

Clientèles cibles

Les clients de Farnham devront s'attendre à débourser entre 125 900 $ et 169 900 $, tout inclus, pour l'acquisition d'une microhabitation. Un modèle d'entrée à 117 500 $ est même offert aux six premiers acheteurs.

Les promoteurs visent tout spécialement une clientèle de 60 à 75 ans – retraités et/ou baby-boomers – qui vend sa grosse maison et souhaite acheter quelque chose de plus petit, à prix abordable.

«À cet âge, les enfants ont déjà quitté le nid familial et la maison revêt moins d'importance. C'est la qualité de vie qui prime», signale M. Nadeau, en se basant sur les commentaires recueillis en 2014 au moyen de deux focus groupes.

«Le concept devrait également intéresser les gens qui passent l'hiver dans le Sud et recherchent un pied-à-terre au Québec, à moins d'une heure de route de Montréal ou de Sherbrooke», ajoute M. Loiselle.

Maison Confort Design dispose actuellement d'un point de vente avec modèle en démonstration à la sortie 68 de l'autoroute des Cantons-de-l'Est.

«Le grand public pourra également visiter l'une de nos maisons modèles au stade olympique, du 20 au 23 octobre, dans le cadre du Salon de l'habitation de Montréal», ajoute M. Nadeau.

Dernières formalités

Au Québec, les municipalités ne sont pas très chaudes à l'idée d'accueillir des microhabitations. Ces dernières soutiennent que les minimaisons demandent autant de services tout en rapportant moins de taxes que les propriétés plus volumineuses en raison de leur plus faible valeur marchande.

La Ville de Farnham fait un peu bande à part et a entrepris des démarches au début du mois d'octobre afin de modifier le zonage aux limites est de la rue Principale dans le but de permettre la venue des microhabitations.

«Farnham est une ville innovatrice et ses élus démontrent une belle ouverture d'esprit. C'est tout à leur honneur», affirme le président de Maisons Confort Design.

Un conseiller municipal a donné un avis de motion à cet effet lors de la séance régulière du 3 octobre. Selon le directeur général de la municipalité, François Giasson, le règlement modifiant les usages dans la zone H3-122 devrait être adopté prochainement.

Il convient par ailleurs de préciser que les promoteurs ont déjà en poche leur certificat d'autorisation (CA) du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

 

Projet similaire dans les Laurentides

. Confort Design, une entreprise de Mascouche, se spécialise dans la fabrication de maisons usinées.

. L'entreprise a lancé un projet de microhabitations au printemps 2016 à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson.

. 35 microhabitations déjà vendues: 10 unités seront livrées avant la fin novembre et les 25 autres en 2017.

. Projet domiciliaire en montagne avec fosses septiques et champs d'épuration.