Brome-Missisquoi: la demande en transport collectif grimpe de 10 %

Baisse de l'achalandage en transport adapté


Publié le 22 février 2017

La demande pour le service de transport collectif a augmenté de 10 % en 2016 alors que l'achalandage au niveau du service de transport adapté a diminué de 6 %.

©Photo: TC Media – Claude Hébert

POPULARITÉ. La demande pour le service de transport collectif a augmenté de 10 % l'an dernier sur le territoire de la MRC de Brome-Missisquoi après avoir connu une baisse l'année précédente.

Le service a effectué 5 130 déplacements en 2016, soit 446 de plus qu'en  2015. Il s'agit d'une hausse de 9,5%.

La demande globale pour du transport collectif demeure toutefois inférieure à celle de 2012 (5 727 déplacements), de 2013 (5 375 déplacements) et de 2014 (5 690 déplacements).

Taxibus

Le service de taxibus offert aux citoyens de Cowansville a fait encore mieux avec une augmentation de 2 361 déplacements (de 1 780 en 2015 à 4 141 en 2016). Un écart positif de 132 %.

«Le projet de taxibus a suscité l'intérêt du maire de Farnham, Josef Hüsler, et de la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan. Précisons toutefois qu'aucune rencontre entre les parties n'a encore eu lieu à ce sujet», indique la directrice du service de transport à la MRC de Brome-Missisquoi, Julie Langevin.

Depuis le 1er février, le service de taxibus est offert  aux Cowansvillois sept jours sur sept, aux demi-heures, entre 7h et minuit.

«Cette amélioration a été consentie par les élus de Cowansville à la demande des usagers», ajoute Mme Langevin.

Transport adapté

Le transport adapté – également offert par la MRC de Brome-Missisquoi – a par ailleurs connu une baisse d'achalandage de 6 % (2 762 déplacements) au cours de la dernière année et de 21 % (10 736 déplacements) depuis 2011.

«Même si l'analyse du dossier n'est pas complétée, nous croyons que le décès de certains usagers réguliers du service de transport adapté et le déménagement d'autres usagers à l'extérieur de Brome-Missisquoi expliquent une bonne partie de cette baisse. Il convient également de rappeler que Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI) a supprimé quelques jours de service à sa clientèle au cours de la dernière année», signale Mme Langevin.