Internet: deuxième vague de tests de vitesse dans Brome-Missisquoi


Publié le 10 avril 2017

En février dernier, un premier sondage a permis de recueillir de 339 tests alors que la MRC souhaitait atteindre le plateau des 500. Selon la MRC, 75 % des tests effectués sur les réseaux retenus n'ont pas répondu au critère de vitesse de cinq mégabits par seconde.

©Photo TC Media-Ghyslain Bergeron

INTERNET. La MRC de Brome-Missisquoi sollicite de nouveau la participation des résidants qui n'ont pas accès à Internet haute vitesse par câble ou fibre optique sur son territoire. Elle revient à la charge avec un deuxième appel pour effectuer des tests de vitesse et répondre à un sondage en ligne.  

D'ici ce vendredi 14 avril, la firme JT recherche marketing sollicitera 350 foyers dans les secteurs de Sutton (Glen Sutton), Abercorn, Sutton (partie nord), Bolton-Ouest, Lac-Brome (Fulford et Bondville), Bromont (Adamsville), Brigham, Farnham (limite de Brigham), Saint-Ignace-de-Stanbridge, Canton de Bedford et Pike River.

En février dernier, un premier sondage a permis de recueillir de 339 tests alors que la MRC souhaitait atteindre le plateau des 500. Selon la MRC, 75 % des tests effectués sur les réseaux retenus n'ont pas répondu au critère de vitesse de cinq mégabits par seconde.

Avec un portrait complet de la situation de la desserte Internet dans la région, la MRC pourra ensuite déposer une demande de subvention dans le cadre des programmes «Brancher pour innover» et «Québec branché».

«Il y a des secteurs de la MRC où nous n’avons que peu de tests de vitesse, voir aucun. Nous estimons que plusieurs foyers de ces secteurs n’ont pas accès à une vitesse de 5 mégabits par seconde, mais sans une preuve concrète à l’appui, nous ne pouvons les inclure dans la demande de subvention. L’ajout de tests dans ces secteurs pourrait faire une importante différence dans le montant de la subvention demandée», a déclaré Francis Dorion, directeur général adjoint de la MRC, par voie de communiqué.