Sections

Douze élèves de Saint-Romuald relèveront le Défi du bon vouloir

Farnham


Publié le 11 mai 2017

Le Défi du bon vouloir, une tradition depuis cinq ans à l'école primaire Saint-Romuald.

©Photo: gracieuseté

ENDURANCE. Trente-cinq élèves en adaptation scolaire prendront part à une épreuve d'endurance de 100 km, le 26 mai prochain, dans le cadre de la cinquième édition du Défi du bon vouloir.

Cette journée-là, douze élèves de l'école Saint-Romuald (Farnham), douze de l'école Saint-Eugène (Granby) et onze de l'école Ave-Maria (Granby) effectueront 12 km de patin à roues alignées et 88 km à vélo pour un trajet cumulatif de 100 km.

«La récompense des participants, c'est la satisfaction du défi relevé et la reconnaissance de leurs efforts par les parents et les autres élèves de l'école.»

Lyne Bonvouloir, instigatrice du projet

Le Défi du bon vouloir s'inscrit dans une démarche pédagogique qui fait la promotion de la persévérance, du dépassement de soi et des saines habitudes de vie.

«L'une des jeunes élèves en est à ses premiers coups de pédales et doit combattre les craintes habituellement associées à l'apprentissage du vélo. La plupart des participants n'avaient encore jamais fait de patin à roues alignées. Chute après chute, ils se sont relevés et ont compris qu'en persévérant, on arrive à nos fins», indique Lyne Bonvouloir, enseignante à l'école Saint-Romuald et instigatrice de ce grand rassemblement annuel.

Une journée bien remplie

À Farnham, le Défi du bon vouloir débute à 6h45 pour se terminer aux environs de 19h. Après leur trajet en patin à roues alignées, les élèves  de l'école Saint-Romuald enfourcheront leur vélo en direction de Saint-Jean-sur-Richelieu, Chambly, Rougemont et Saint-Césaire, puis reviendront vers Farnham en empruntant le rang Yamaska.

«Les citoyens de Farnham sont invités à venir encourager nos jeunes en se présentant à vélo au stationnement des Autobus Viens à 18h30, puis en les accompagnant jusqu'à l'école pour la conclusion de leur périple», ajoute Mme Bonvouloir.

Plusieurs des participants n'avaient encore jamais fait de patin à roues alignées.

©Photo: gracieuseté