Nouveau contrat de travail chez Moulage Farnham

Entente valide jusqu'en 2020


Publié le 16 mai 2017

Steeve Bégin, représentant syndical à la négociation chez TUAC 500, précise que les travailleurs de Moulage Farnham ont réalisé des gains importants au chapitre de l'assurance collective.

©Photo: gracieuseté

AFFAIRES. Les employés de Moulage Farnham ont entériné, voilà quelques jours, les termes d'un nouveau contrat de travail qui demeurera en force jusqu'en 2020.

«Le fait le plus Le fait le plus marquant de cette entente est sans contredit le changement de la police d’assurance collective qui permet aux salariés de cette usine d’obtenir une meilleure couverture, et ce, à moindres coûts. En effet, la contribution des salariés au régime d'assurance collective passera de 45 % à 34 %», signale Steeve Bégin, représentant syndical à la négociation, dans un communiqué émis en début d'après-midi.

Des augmentations de salaire de 4,6 % sont également prévues en cours de convention pour les salariés au taux maximum des échelles et occupant les postes d’opérateurs, chauffeurs de camion et peintres. Les aides-opérateurs ayant atteint le taux maximum recevront une augmentation de 2,5 % en vertu du nouveau contrat de travail.

La trentaine d'employés concernés par la nouvelle entente adhèrent au syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC), section locale 500.

«Je tiens à féliciter chaleureusement les membres du comité de négociation pour leur ouverture d’esprit et leur efficacité. Leurs efforts ont permis aux syndiqués de cette entreprise d’obtenir de bonnes économies sur leur assurance collective tout en maintenant les acquis négociés auparavant», indique Antonio Filato, président des TUAC 500.

Moulage Farnham  se spécialise dans la fabrication de composantes de mobilier scolaire.