La Cache du lac Champlain prête pour la mi-juillet

Investissement de 17 M$ à Venise-en-Québec


Publié le 8 mai 2017

La construction de l'hôtel La Cache du lac Champlain va bon train.

©Photo TC Media - Rémy Boily

HÔTELLERIE. La Cache du lac Champlain de Venise-en-Québec sera vraisemblablement prête pour la mi-juillet. C'est du moins l'objectif fixé par le promoteur, qui travaille actuellement d'arrache-pied pour respecter ce délai.

Par Charles Poulin

L'Avenir & Des Rivières est allé jeter un œil sur les travaux du nouvel hôtel, voilà quelques jours, en compagnie du promoteur, Réjean Roy. Les travaux, amorcés au début de 2017, avancent rapidement. La structure est montée, et l'équipe de 65 travailleurs s'affairait, la semaine dernière, à poser le gypse sur les murs intérieurs et la pierre à l'extérieur.

Lorsqu'il sera complété, le dernier-né de la chaîne C Hôtels, évalué à 17 M$, comprendra 56 chambres, une salle de réception pouvant accueillir 250 personnes, un restaurant de 125 places, un spa et deux terrasses. Le sous-sol de l'édifice permettra d'y loger les voiturettes de golf, mais aussi le chalet du Golf du lac Champlain, nouvelle appellation du Golf de la baie Missisquoi.

Au moment de son ouverture, cet hôtel quatre étoiles devrait employer une soixantaine de personnes.

Chambres

Sur les 56 chambres, quatre seront des suites, 12 auront un lit double et les 40 autres auront un lit de format king. Huit chambres pourront recevoir des personnes à mobilité réduite.

Toutes les unités seront équipées d'une télé pivotante accrochée au plafond. Cela permettra aux visiteurs de la regarder soit assis sur le divan, soit confortablement installés dans le lit.

L'acoustique est un des éléments favorisés par la chaîne C Hôtels. L'installation d'un système Acoustisol fera baisser de 60 décibels les bruits venant de l'extérieur de la chambre.

«La zone de confort pour quelqu'un est entre 40 et 45 décibels, note Réjean Roy. Avec notre insonorisation, ça veut donc dire que votre voisin pourrait écouter sa télé à 105 décibels sans que ce soit désagréable.»

Condotel

M. Roy a décidé d'aller en formule condotel, c'est-à-dire que les chambres sont «vendues» à des investisseurs. Ceux-ci peuvent utiliser leur chambre quand bon leur semble mais, lorsqu'ils le font, ne peuvent toucher la ristourne déterminée par l'ensemble des chambres louées.

«Jusqu'à présent, nous avons vendu 53 des 56 chambres, révèle-t-il. Je suis présentement en discussions avec d'autres personnes intéressées par les trois chambres qui nous restent.»

Spa

Pour Réjean Roy, la clef du succès du nouvel hôtel de Venise-en-Québec sera le spa. Il rappelle que l'établissement de Beauceville attire quotidiennement entre 60 et 80 personnes. Il croit que le décor enchanteur du lac Champlain (la façade du spa sera complètement vitrée) aura un impact beaucoup plus intéressant sur l'achalandage que celui de la Beauce.

«C'est un incontournable, tranche-t-il. C'est beaucoup plus tranquille l'hiver à Venise-en-Québec. Le spa nous permettra d'avoir de la clientèle lors des périodes les plus creuses.»

Le spa aura 11 bassins ainsi que 11 emplacements pour des massages, une salle de repos et un jardin de relaxation avec des lumières.

Si l'hôtel doit accueillir ses premiers clients à la mi-juillet, le spa, lui, devrait être prêt pour septembre.

Golf

Le nom ne sera pas la seule modification apportée cette année au club de golf. M. Roy, qui a obtenu de la municipalité les droits de gestion, a ajouté plusieurs tonnes de terre sur le terrain pour le rendre plus agréable à jouer. Le drainage naturel a été modifié en changeant les pentes de certaines allées. Il a également prévu creuser deux nouveaux lacs cet été ou cet automne, dépendamment de l'achalandage. Le golf est ouvert depuis le 28 avril.

Le chalet, lui, ne sera pas prêt cet été. Il faudra patienter jusqu'en 2018. Mais il comprendra deux vestiaires complets et un grand salon pour les golfeurs.

Réjean Roy a hâte de pouvoir présenter l'hôtel complété aux gens.

©Photo TC Media - Rémy Boily