Sections

Ste-Brigide: Mario van Rossum et Patrick Bonvouloir croiseront le fer

Élections municipales


Publié le 5 juillet 2017

Patrick Bonvouloir et Mario van Rossum se disputeront le poste de maire pour la troisième fois.

©Photos: gracieuseté

AFFAIRES MUNICIPALES. Au moins deux candidats se disputeront la mairie de Sainte-Brigide-d'Iberville lors des élections municipales de novembre prochain.

Les deux adversaires se connaissent bien puisqu'ils ont siégé ensemble, puis croisé le fer à deux reprises au cours des dernières années. Patrick Bonvouloir l'avait emporté aux dépens de Mario van Rossum lors du premier affrontement avant que ce dernier n'obtienne sa revanche quatre ans plus tard.

Mario van Rossum

Mario van Rossum est bien connu de ses concitoyens à titre de producteur laitier et pour avoir œuvré pendant 25 ans au sein de la brigade de pompiers de Sainte-Brigide.

Après avoir été conseiller municipal de 2005 à 2009, M. van Rossum a tenté sa chance à la mairie en 2009, mais les électeurs ont porté leur choix sur un autre candidat. Il a finalement été élu maire en 2013 à la tête de l'équipe Pro-Action. M. van Rossum se présentera cette fois-ci à titre de candidat indépendant.

Le maire actuel reconnaît que son apprentissage a été difficile et que les quatre dernières années n'ont pas toujours été de tout repos.

«Il y a eu beaucoup de changement au bureau de la municipalité avec l'arrivée d'une nouvelle directrice générale, d'un nouvel inspecteur et d'une nouvelle réceptionniste. J'ai dû mettre de mon temps pour faciliter la transition», explique l'homme de 55 ans.

Trois autres dossiers ont également retenu l'attention des élus au cours des quatre dernières années: le retrait de l'appui de Sainte-Brigide à la clinique médicale de Saint-Césaire, l'aménagement d'un parc municipal à proximité du parc Daniel-Hébert et le renouvellement de l'entente avec le Festival de compétitions western.

Le conseil a ailleurs dû faire marche arrière quand la population a désavoué un premier projet intégré d'habitation aux abords d'un immeuble de 12 unités de logement.

Quelques mois plus tard, un deuxième promoteur a demandé une modification au règlement de zonage pour le même type de projet avant de se raviser. Le terrain ciblé pour la réalisation du projet a finalement été racheté par les propriétaires de la meunerie voisine.

«Un troisième promoteur vient de formuler la même demande pour un terrain situé à l'arrière du cimetière. Le terrain en question se trouve à l'extérieur du secteur où les deux premiers projets d'habitation avaient avorté», signale M. van Rossum.

Patrick Bonvouloir

Patrick Bonvouloir a 47 ans et est chargé de projets chez Développement innovations Haut-Richelieu.

Après avoir été conseiller municipal de 1997 à 2001, ce dernier a été élu maire en 2001, puis réélu à deux reprises. Il a complété trois mandats avant de mordre la poussière aux élections de 2013.

M. Bonvouloir laisse entendre que certains de ses concitoyens l'ont approché récemment pour qu'il se présente à la mairie.

«Les citoyens veulent que la municipalité avance, mais le conseil fait tout pour que ça n'avance pas. Le conseil est déconnecté de la réalité», affirme-t-il.

Le candidat déplore l'existence de deux clans au sein du village et estime que la «guerre» entre les deux parties a assez duré. Il dit vouloir «ramener l'harmonie» à l'hôtel de ville.

«Il y a certains individus qui pensent davantage à leurs intérêts personnels qu'aux intérêts de la Municipalité», ajoute-t-il, sans préciser sa pensée.

M. Bonvouloir entend se présenter à titre de candidat indépendant, au même titre que son adversaire.

S'il est élu en novembre prochain, l'ancien maire veut notamment «réactiver» trois projets commerciaux à la sortie 48 de l'autoroute des Cantons-de-l'Est (à proximité du Tim Hortons).

«Les promoteurs m'ont dit qu'ils avaient eu de la difficulté à s'entendre avec le conseil actuel. Je veux regarder ça de près», soutient-il.

M. Bonvouloir reconnaît qu'il a été très peu présent sur la scène municipale depuis quatre ans.

«J'ai assisté à cinq séances du conseil tout au plus, mais je lis régulièrement les procès-verbaux des assemblées», indique-t-il.

 

Profil des deux adversaires

MARIO VAN ROSSUM

55 ans

Producteur laitier

Conseiller de 2005 à 2009

Défait à la mairie en 2009

Élu maire en novembre 2013

 

PATRICK BONVOULOIR

47 ans

Chargé de projets en télécommunications

Conseiller de 1997 à 2001

Maire de 2001 à 2013

Défait à la mairie en 2013