Sections

Stade de rodéo: le promoteur apportera les correctifs demandés

Sainte-Brigide-d'Iberville 


Publié le 15 septembre 2017

Le promoteur Jean Giguère tient mordicus à la présentation du derby de démolition du 30 septembre.

©Photo: TC Media – Archives

INSTALLATIONS. Le promoteur du festival de compétitions westerns de Saint-Brigide, Jean Giguère, entend se plier à la requête des autorités municipales et apporter les correctifs demandés à ses installations.

«Je n’ai pas encore reçu le rapport de l’ingénieur mandaté par la Municipalité, mais je devrais l’avoir en main dans les prochaines heures. Je compte étudier attentivement les recommandations de l’auteur du rapport avec l’aide de mon ingénieur afin de m’assurer que le stade rencontre les exigences de la Municipalité», indique M. Giguère.

Le promoteur dit vouloir procéder avec diligence, car une dernière activité doit être présentée au parc Daniel-Hébert le 30 septembre pour clôturer la saison 2017. Il s’agit d’un derby de démolition, un événement qui attire de 1 500 à 1 700 spectateurs bon an, mal an.

«Le derby était cédulé pour le 8 juillet, mais a dû être reporté en raison de la pluie», rappelle-t-il.

Selon M. Giguère, il ne saurait être question d’annuler cette activité et cela, sous aucune considération.

«Une bonne trentaine de compétiteurs sont déjà inscrits et plusieurs autres devraient s’inscrire le jour des épreuves. Il s’agit généralement de la dernière activité du genre dans la région et plusieurs participants attendent ce rendez-vous avec impatience avant d’envoyer leur véhicule à la casse», précise-t-il.

Selon M. Giguère, le derby est également très prisé des commerçants locaux, qui y voient une bonne occasion d’affaires.

«Les enfants de 12 ans et moins sont admis gratuitement sur le site et ils sont nombreux à assister aux compétitions de démolition chaque année. La distribution de hot dogs gratuits, entre 11h et 13h, contribue également à la popularité de l’événement», ajoute le promoteur.