Sections

Farnham: dix jours de retard pour les vendanges

Vignoble Les Pervenches


Publié le 27 septembre 2017

Véronique Hupin et Michael Marler sont optimistes pour la prochaine récolte.

©Photo: gracieuseté - Martin Blache

VITICULTURE. Les propriétaires du Vignoble Les Pervenches reconnaissent que la saison estivale n’a guère été facile pour les vignerons. Les deux dernières semaines de chaleur et de beau temps ont toutefois contribué à leur redonner le sourire.

«Comme on fait de la culture bio, l’année a été plus difficile au chapitre du contrôle des champignons en raison des importantes précipitations des mois de mai, de juin et de juillet. Nous avons également dû consacrer beaucoup de temps au désherbage, car les pluies abondantes favorisent la croissance des mauvaises herbes», indique Véronique Hupin, copropriétaire du vignoble de Farnham.

Cette dernière reconnaît également que les vignes n’ont pas les belles allures des années précédentes.

«Le vignoble est moins beau. Il y a un peu de brun sur les feuilles, mais ça n’affecte pas le raisin», précise Mme Hupin.

Deux belles semaines

Malgré les caprices de Dame Température, la récolte s’annonce prometteuse.

«Les journées chaudes des deux dernières semaines ont fait tomber le niveau d’acidité et augmenter la quantité de sucre. Les prévisions météo pour les deux prochaines semaines sont également encourageantes et nous permettent d’espérer une bonne récolte. Il est encore trop tôt pour se prononcer sur la qualité du produit, mais on sait déjà que les quantités sont au rendez-vous»,  affirme Mme Hupin.

Les vendanges débuteront à la mi-octobre, avec une bonne dizaine de jours de retard.

«La récolte devrait être concentrée sur une période de dix à quatorze jours. En 2016, on avait pu échelonner la cueillette du raisin sur trois semaines et demie», signale la copropriétaire.

Cette dernière estime qu’une équipe de huit à dix personnes devrait suffire à la tâche.

«Nous ne prévoyons pas embaucher de travailleurs additionnels, dit-elle, mais chacun de nous devra s’attendre à faire plus d’heures.»

Nouveaux plants

Le Vignoble Les Pervenches a profité de la dernière saison estivale pour augmenter la superficie en culture de son domaine.

«Nous avons planté un hectare additionnel, soit un demi-hectare de seyval blanc pour le vin blanc et un demi-hectare de zweigelt pour le vin rouge. Cet ajout porte à quatre hectares la superficie totale du vignoble», résume Mme Hupin.

Le domaine écoule présentement ses dernières bouteilles de 2016 et prévoit être en rupture de stock sous peu.

«On retrouve encore des bouteilles au Marché du Village, à Ange-Gardien, mais la réserve baisse rapidement là-bas aussi», poursuit Mme Hupin.