Sections

Équipage Roses perdues: repousser ses limites et défier son sens de l'orientation

Trophée Rose des sables 2018


Publié le 31 août 2017

Cynthia Fontaine, de Brigham, et Élizabeth Brodeur-Martin, de Saint-Ignace-de-Stanbridge, forment l'équipage 509 (Roses perdues).

©gracieuseté

DÉFI. Toutes les raisons sont bonnes pour aller braver les dunes du désert marocain, et de tenter de franchir la ligne d'arrivée de la 18e édition du Trophée Rose des Sables, présentée en octobre 2018. 

Pour Cynthia Fontaine, de Brigham, et Élizabeth Brodeur-Martin, de Saint-Ignace-de-Stanbridge, réunie sous la bannière de l'équipe Roses perdues, c'est l'appel du défi qui l'emporte. «C'est toute une aventure! Ça faisait quelques années qu'on en entendait parler à la télé, raconte l'Ignaçoise. Un matin, Cynthia m'a appelé et m'a dit: “Let's go on se lance là-dedans!” On a soumis le tout au conseil familial, et ç'a passé!»

Les deux amies dans la fin vingtaine et mères de famille se connaissent depuis une décennie. Lors du rallye, une expédition de 6000 km en dix jours, dont 48 heures en autonomie complète, elles comptent avant tout mettre à l'épreuve leur capacité à s'orienter.

«Ce sera un gros défi parce que nous n'avons pas le sens de l'orientation. On se perd parfois à Granby, donc pourquoi ne pas se perdre dans le désert, à bord d'un side-by-side?» lance, mi-sérieuse, Cynthia Fontaine, avouant également que les deux n'ont aucune expérience en mécanique.

Elles ont déjà déterminé qui se glisserait derrière le volant. «Je piloterai, parce que des deux, je suis celle ayant le moins mauvais sens d'orientation», avance Élizabeth Brodeur-Martin.

Blagues à part, les deux amies estiment avoir beaucoup à aller chercher sur le plan spirituel. «C'est un défi envers soi-même et envers l'autre, il s'agit de se faire confiance évoque la conductrice. De conduire pendant six à huit heures par jours, à essayer de se retrouver dans le désert, c'est un apprentissage en soi, ça donne une dose de confiance.»

«C'est un beau défi de jeune maman, ajoute Cynthia Fontaine. De lâcher prise, de laisser derrière le quotidien pour se retrouver. On n'aura aucun contrôle, sur rien.»

Même s'il elle ne doit se dérouler que dans 14 mois, l'expérience porte déjà ses fruits. «L'aventure est déjà commencée pour nous, indique Cynthia Fontaine. On détermine nos forces, nos faiblesses. On développe autre chose en tant qu'amies, on apprend à travailler en équipe.»   

Des causes soutenues 

Outre la dose d'adrénaline recherchée, le duo apportera son soutien à plusieurs causes, dont le Club des petits déjeuners, la Fondation du cancer du sein du Québec, l'organisme Enfants du désert, ainsi qu'à la Croix-Rouge française. Elles traîneront également 50 kilos de denrées non périssables à remettre sur place, aux enfants.       

Campagne de financement 

Le tandem tiendra une série d'activités de financement au cours des prochains mois, dont une soirée casino le 20 octobre à la Ferme Héritage Miner de Granby, un quillothon, un encan, des soupers, question de peaufiner leur préparation. Elles se disent également ouvertes aux suggestions. Plus de détails sur leur page Facebook (Roses perdues).