L'humoriste Phil Roy en rodage à Farnham

20 janvier

Ali Dostie ali.dostie@tc.tc
Publié le 28 décembre 2016

Malgré ses 28 ans, Phil Roy conserve encore sa «belle énergie d'ado de 16 ans».

©Photo: gracieuseté – Sarah Dagenais

HUMOUR. Phil Roy est un perfectionniste dans l'âme. Avant la première médiatique de son premier one man show, prévue pour janvier prochain, il aura donné 92 représentations de rodage.

«Quatre-vingt-douze shows de rodage, c'est beaucoup, mais ce n'est jamais trop», assure celui qui se dit de l'école de Louis-José Houde et de François Bellefeuille, qui travaillent leurs textes «comme des moines».

Sur scène, l'humoriste multiplie les essais, mélange l'ordre des numéros, ajoute une phrase ici, reformule un gag là et observe les réactions. «Chaque phrase a un rôle très précis à jouer», ajoute-t-il.

Une précision des mots qui ne peut cependant pas exclure l'improvisation. Si, pour certains humoristes, tout est réglé au quart de tour, Phil Roy est bien quand «c'est un peu brouillon».

Conflit intérieur

Dans ce premier spectacle solo, Phil Roy parle beaucoup de lui, de ce conflit intérieur qui l'habite. Car du haut de ses 28 ans, il conserve encore sa «belle énergie d'ado de 16 ans».

«Je me promène en scooter, illustre-t-il. Aujourd'hui, j'ai fait du surf, demain ce sera du kite et après-demain, j'irai peut-être chasser des Pokémon! Mais le premier du mois, je dois payer mon hypothèque. Je sors les poubelles aussi!»

C'est donc ce «super-ado» que l'on retrouve comme personnage de scène, qui se définit d'ailleurs de plus en plus chez l'humoriste qui a remporté en mai l'Olivier de Découverte de l'année.

«Sors par la fenêtre!»

Malgré ce style, ce ne sont pas que les ados qui se déplacent pour voir une prestation de Phil Roy. L'humoriste a d'ailleurs été le premier étonné de voir dans les salles des gens de toutes les générations.

«L'été dernier, j'ai eu mon record: une femme de 77 ans est venue à mon show à Laval. Elle est venue me parler après et m'a dit que je lui avais fait revivre sa vingtaine!»

Un témoignage qui confirme à Phil Roy que l'esprit adolescent de son humour peut parler à tout le monde et susciter des rires. Après tout, tout le monde a déjà été jeune!

«Tout le monde est déjà sorti par la fenêtre du sous-sol en cachette! Essaie-le, même si t'es chez toi et que t'as le droit de sortir quand tu veux! C'est encore l'fun!»

 

Phil Roy en rodage

. Vendredi 20 janvier, à 20h

. Salle Denyse-Bourbeau-Ménard

. École secondaire JJB, Farnham

. Info.: www.carrementculture.ca

. Tél.: 450-293-3326, poste 311