Le nouvel amoureux de Daphné Huard-Boudreault témoigne sur son meurtre


Publié le 24 mars 2017

Le petit ami de Daphné Huard-Bourdreault, Alexis Massé, s’est confié à l’émission de radio Le Québec maintenant.

©Photo: Facebook

TÉMOIGNAGE. Alexis Massé de Saint-Césaire était sous le choc après l’assassinat de sa nouvelle petite-amie, Daphné Huard-Boudreault, le 22 mars, à Mont-Saint-Hilaire. Il a livré un témoignage émouvant sur cette tragédie lors d’une entrevue accordée au 98,5 FM.

Il a raconté que l’ex-petit-ami de son amoureuse, Anthony Pratte-Lops, l’a appelé à plusieurs reprises à compter de 5h du matin, le jour du drame, car il avait volé le cellulaire de la jeune fille.

À la même heure, l’homme accusé de meurtre prémédité se serait rendu chez le père de la jeune fille et aurait attendu qu’elle sorte pour la reconduire à son travail.

« Rendue au travail, elle lui a demandé de quitter, mais il ne voulait pas », a expliqué Alexis Massé à Paul Houde.

Il a mentionné que c’est à ce moment que Daphné Huard Boudreault aurait contacté les policiers.

« Il sont repartis sans faire grand-chose, en lui disant qu’elle devait prendre ça relax, se calmer avec tout ça », a affirmé le jeune homme.

Alexis Massé se souvient que sa petite-amie avait insisté pour ne pas qu’il intervienne.

« Elle ne voulait pas que j’aille avec elle chez lui récupérer son téléphone, a-t-il relaté. Elle m’a dit qu’elle allait y aller avec les policiers, que ça allait être une meilleure idée, que ça allait être plus sage. Comme ça, il n’arriverait rien ni à elle, ni à moi, ni à lui, que tout serait correct. »

Le jeune homme savait à quel point elle craignait Anthony Pratte-Lops et c’est pourquoi il a essayé de le calmer au téléphone.

« Du moment qu’on était ensemble, elle ne lui parlait pas, mais elle m’avait dit qu’elle avait peur, qu’il lui avait fait des menaces, qu’il fallait que ça arrête, qu’elle était tannée de vivre […] sous son contrôle, avec toute sa manipulation », a-t-il confié à l’animateur.

M. Massé a indiqué qu’Anthony Pratte-Lops semblait avoir compris le message au cours de la discussion.

« Il était super calme, il me disait qu’il ne ferait pas de niaiseries, que je n’avais pas à m’inquiéter, qu’il était parti de toute façon », at-il raconté.

Toutefois, lorsque Daphné Huard-Boudreault est arrivée chez lui, il y était toujours.

« Elle a fait une demande d’escorte, mais les policiers ne sont pas arrivés à temps, a commenté au palais de justice Alexis Massé. Anthony nous a menti. Il a dit qu’il n'allait plus être à l’appartement. »

Hommage

Alexis Massé se souviendra de la bonté de Daphné Huard-Boudreault. Il a notamment fait part du désir de la jeune femme de faire de l’aide humanitaire dans le cadre d’un voyage en Haïti.

« Daphné était juste aimée de tout le monde, a-t-il souligné. Daphné c’était une personne qui n’avait aucune malice, qui avait le plus grand cœur que je connaisse. »

« C’était un ange qui vivait ici », a-t-il conclu avec émotions.

Avec la collaboration de Denis Bélanger.