Lundi TOP! Dix chansons pour réussir sa Fête nationale

Journal GranbyExpress.com redaction.express@tc.tc
Publié le 22 juin 2015

Quelle est votre chanson incontournable de la Fête nationale?

©TC Media - Archives

Comme le nom l'indique, la chronique «Lundi TOP!» vous propose un décompte en lien avec un sujet d'actualité. Avertissement, veuillez prendre ce billet au second degré, l'objectif est de débuter la semaine avec un petit sourire en coin.

En cette semaine de Fête nationale des Québécois, voici une sélection de dix chansons à apprendre par coeur si vous êtes le chansonnier invité du village. Liste tout aussi pertinente pour votre choix musical de party de famille autour d'une bonne bière de microbrasserie régionale. 

Gens du pays – Gilles Vigneault

Y'a pas meilleure façon de se souhaiter «bonne fête» à l'unisson!

Complainte du phoque en Alaska – Michel Rivard / Beau Dommage

Probablement la chanson que le plus de Québécois connaissent par cœur sans même s'en rendre compte. Une valeur sûre pour faire chanter la foule dans un grand concert.

Le vieux dans le bas du fleuve – Gaston Mandeville

«Dans mon livre à moi», si tu veux mesurer la qualité d'une soirée de chansonnier, tu comptes le nombre de fois qu'il se fait demander Le vieux dans le bas du fleuve.

Chant d'un patriote – Félix Leclerc

Peu importe la couleur de ton jupon politique, quand Félix part en croisade avec les patriotes, c'est l'histoire qui parle. Ça, c'est plus grand que nous autres.

Le plus beau voyage – Claude Gauthier

Un brin mélodramatique et grandiloquent, mais tout de même un grand texte identitaire.

Ent' deux joints – Pierre Bourgault / Robert Charlebois

L'incarnation du défoulement et du ras-le-bol d'une génération, mais même 40 ans plus tard, ça fait encore du bien de «se grouiller le cul»!

Heureux d'un printemps – Paul Piché

Est-ce qu'il faut vraiment une explication? Un feu de camp, une guitare, c'est la première chanson qui sort!

En berne – Les Cowboys fringants

C'est le paradoxe de la sélection. Alors que l'on hisse le drapeau bien haut pour la Fête nationale, on a plus souvent envie de le mettre «en berne» comme les Cowboys fringants le chantent si bien. Ça reste une chanson exutoire incontournable.

Pour un instant – Serge Fiori / Michel Normandeau / Harmonium

Tout simplement parce qu'il faut une chanson d'Harmonium. On aurait aussi pu écrire TOUT Harmonium, mais ça fait beaucoup trop de chansons.

J'suis pas né pour un p'tit pain – Rod le Stod

Celle-là, c'est un point boni pour les adeptes des sports extrêmes. Néophytes s'abstenir, vous pourriez vous fouler la mâchoire sans supervision d'un expert… Clin d'œil au lauréat du FICG 2012 qui a écrit ce texte coup de poing.

Et vous? Quelle chanson incontournable du répertoire québécois ajouteriez-vous à cette liste? On veut le savoir!