Astérix et Gaulois débutent le camp de printemps

École secondaire Jean-Jacques-Bertrand


Publié le 13 avril 2017

La future formation des Astérix de Jean-Jacques-Bertrand qui sautera sur le terrain l'automne prochain est en train de se bâtir.

©Photo TC Media - archives

SPORT. Même si la saison est encore à plusieurs mois de se mettre en branle, le football revient dans l'actualité à Farnham, alors que les Astérix (juvénile) et les Gaulois (cadet) de l'école secondaire Jean-Jacques-Bertrand tiennent ces jours-ci leur camp printanier.   

Une quarantaine de joueurs ont pratiqué une première fois en début de semaine. D'autres viendront se greffer à ce noyau avec le premier botté d'envoi. Neuf autres séances sont prévues d'ici la fin mai.  

Ça tombe bien parce qu'on est à Pâques, et cette fête est synonyme de régénération. Nous sommes optimistes. Nos vétérans ont plus d'expérience à l'attaque qu'en défense.

L'entraîneur Ross Lemke, à propos de ce qui se dessine au camp printanier des Astérix de Jean-Jacques-Bertrand  

Trois des quatre premières séances se déroulent au complexe Artopex à Granby. Avec la collaboration de dame Nature, les troupes effectueront une première sortie extérieure le jeudi 20 avril.

À l'issue des premières heures du camp, l'équipe d'entraîneurs a déjà une bonne idée de l'équipe qu'elle aura sous la main l'automne prochain. «Nous avons déjà une bonne idée de qui va jouer à quelle position et des capacités physiques et athlétiques de notre équipe», indique Ross Lemke, l'entraîneur des Astérix. 

Et que pense le vétéran entraîneur de l'équipe qui se façonne sous ses yeux? «Ça tombe bien parce qu'on est à Pâques, et cette fête est synonyme de régénération. Nous sommes optimistes. Nos vétérans ont plus d'expérience à l'attaque qu'en défense. Nous avons de solides éléments en défense, mais quelques points d'interrogation. En attaque, que ce soit au poste de quart-arrière, de porteur de ballon ou de receveur de passes, on peut rivaliser avec n'importe qui», analyse-t-il.

La ligne offensive a besoin d'être peaufinée. «Mais ce n'est pas par manque de talent, s'empresse d'ajouter Lemke, ce n'est qu'une question d'expérience.»   

La défensive des Astérix misera sur le bloqueur de Sainte-Sabine Benjamin Bellefroid, couronné «meilleur joueur défensif» au dernier camp de l'ancien Alouette Bruno Heppell.

Mouvement de personnel chez les Gaulois

Les Gaulois auront quant à eux un nouveau pilote sur les lignes de côté la saison prochaine. Pierick Daigle, qui enseigne à Jean-Jacques-Bertrand, chaussera les souliers de René Rochon. Ce dernier gravitera désormais dans l'entourage des Astérix.