Sections

«C'est maintenant ou jamais!» —Ross Lemke

Nouvelle saison des Astérix de JJB


Publié le 31 août 2017

L'entraîneur-chef des Astérix de Jean-Jacques-Bertrand, Ross Lemke, n'acceptera de ses troupes rien de moins qu'une participation aux séries d'après-saison.

©TC Media - archives

FARNHAM. Les astres s'aligneront-ils pour les Astérix de l'école secondaire Jean-Jacques-Bertrand (JJB) cette saison? Chose certaine, alors qu'elle s'apprête à sauter sur le terrain, l'équipe arrive à maturité.    

Plusieurs des 40 joueurs de la formation en sont à une ultime année ensemble, eux qui ont cheminé tout au long du programme football de l'école secondaire farnhamienne. Cette réalité amène certaines attentes au sein de l'équipe d'entraîneurs, qui voudra améliorer la fiche de trois gains et quatre revers de l'an passé. «C'est maintenant ou jamais. Le potentiel doit se transformer en performances, souligne l'entraîneur-chef Ross Lemke. Il n'y a pas de raisons de ne pas espérer se tailler une place séries d'après-saison, ce que nous n'avons pas réussi à faire l'an dernier. Une fois rendu là, tout peut arriver.»

Lemke pourra compter sur un noyau expérimenté à l'attaque, notamment avec le retour d'Antoine Riberdy pour diriger l'offensive. Ce dernier pourra décocher des passes aux receveurs Philippe Rodrigue, Mathieu Charron et Thomas Falcon, ou choisir de remettre le ballon à Gregory Campbell pour les jeux au sol.

«À l'attaque, ils sont rapides et ont de bonnes mains, analyse Lemke. Ce ne sera pas à Antoine [Riberdy] à tout porter sur ses épaules chaque match. Ce qu'on lui demande, c'est de bien distribuer le ballon aux garçons talentueux qui l'entourent. On travaille également fort à développer notre attaque au sol.»

Le sort du front défensif repose entre les mains de Benjamin Bellefroid, d'Alexis Bonvouloir Longpré, de Zacharie Jean et du vétéran demi-défensif Laurent Laporte. «Si on a du bon leadership de ce groupe, notre défensive sera solide», signale Lemke.

Les quelques interrogations, s'il y en a, sont orientées vers la ligne offensive. «Ils sont jeunes, ils travaillent fort, mais manquent un peu d'expérience. Ceux qui touchent au ballon ont de l'expérience, mais là où ça brasse un peu plus, on en a moins. Mais, si le métier rentre vite, on pourrait assister à quelque chose de bon», explique le coach.

Période infructueuse 

Il y a maintenant cinq ans que les Astérix n'ont pas soulevé les grands honneurs dans leur catégorie, en fait depuis un doublé victorieux en 2011 et 2012. Cette période de sécheresse ne vient en rien nuire au plaisir éprouvé sur le terrain. «La passion est encore là, la participation des jeunes n'a jamais baissé parce que les victoires se faisaient rares. C'est bon pour l'école, parce que nous avons affaire à l'un des plus petits bassins de joueurs», fait remarquer l'entraîneur.

44e campagne 

Le vénérable pilote en sera à une 44e saison à longer les lignes de côtés, entouré du personnel d'entraîneurs Alex Fortin, Guillaume Beaulieu, José Saint-Onge, Jean-Guy Choinière et Pierre Desnoyers.

Mardi, les troupes de Ross Lemke tenaient une sixième et dernière séance d'entraînement. Au moment d'écrire ces lignes, l'équipe était à quelques heures de sauter sur terrain pour lancer son calendrier régulier. JJB accueillait Le Ber (Sherbrooke) en soirée vendredi.