Sections

Début de saison parfait pour les Astérix de JJB

Fiche de 2-0


Publié le 11 septembre 2017

Philippe Rodrigue (en blanc), a inscrit deux touchés pour son équipe vendredi dernier.

©gracieuseté NatMartin Photographie

FOOTBALL. Les Astérix de l'école secondaire Jean-Jacques-Bertrand (JJB) amorcent leur calendrier sur les chapeaux de roue, engrangeant deux victoires en autant de sorties. Un adversaire coriace les attend toutefois dans le détour vendredi.  

La saison bien lancée a certes de quoi réjouir l'entraîneur Ross Lemke. L'équipe ne peut cependant se permettre de lever le pied dans une division à neuf formations. «Je ne pense pas qu'avec deux victoires on puisse s'asseoir sur nos lauriers. Dans un calendrier de huit matchs, si on veut atteindre les séries, il faut continuer de pousser sans cesse. Il n'y a pas beaucoup de place pour la défaite.»

À la maison, vendredi, les Astérix voudront venger un revers subi l'an dernier en fin de saison aux mains du collège Durocher, privant du même coup les porte-couleurs de Farnham d'une place en séries d'après-saison.

«C'est une équipe qui a bien paru l'an dernier, et c'est presque le même alignement cette année. Je m'attends à une formation bien rodée. C'est une équipe qui lance très bien le ballon. Il faudra être alerte contre leur jeu aérien», signale Ross Lemke.     

L'offensive se signale 

Vendredi soir à Drummondville, face à l'école secondaire La Poudrière, la troupe de Ross Lemke s'est imposée 36-13. L'offensive s'est mise en marche tôt dans le match, avec le premier touché du match inscrit par Philippe Rodrigue, sur une passe du quart-arrière Riberdy. Une course de dix verges de Louis Désourdy procurait ensuite une avance de 14-0 aux Astérix après un quart.

Dès la reprise des hostilités, Thomas Falcon creusait l'écart en captant une passe de 25 verges de Riberdy. 21-0 Astérix. C'est à ce moment que Drummondville inscrivait ses premiers points du match, avec un touché. Mais avant la pause de la demie, les Astérix répliquaient avec un simple et un autre touché de Philippe Rodrigue, son deuxième, si bien que Farnham menait 29-7.

Drummondville marquait un autre touché au retour de la demie (29-13), ce qui allait devenir leur dernière poussée offensive. Gregory Campbell a porté le dernier coup au quatrième quart en marquant un autre touché.

Riberdy a complété six de ses 14 passes tentées. L'attaque au sol a fait preuve d'une belle efficacité en amassant 323 verges. En défensive, Benjamin Bellefroid a mené son équipe dans la colonne des plaqués, tandis que Laurent Laporte et Zacharie Jean terminaient avec une interception chacun.

«C'est une victoire où tout le monde a fait sa contribution, que ce soit l'offensive, la défensive ou les unités spéciales. Il n'y a pas eu d'erreurs majeures. Même si nous avons amorcé le match en lion, chaque fois que l'autre équipe semblait vouloir revenir, on leur a fermé la porte. Je suis fier qu'on ait répondu de la sorte», analyse le coach.     

«De gros icebergs» 

Une semaine plutôt, JJB s'était défait de Le Ber (Sherbrooke), par un score semblable de 37-18. «Ces deux victoires constituent de solides bases pour amorcer une bonne saison. Mais plus on va monter, plus il faudra travailler fort», prévient Ross Lemke.

«Il y a de gros icebergs qui se présentent pour le bateau des Astérix. Reste à savoir s'il pourra rester à flot et sera en mesure de naviguer en eaux troubles», ajoute-t-il.

Avant d'affronter le collège Durocher, les joueurs des Astérix enfileront les épaulettes pour trois séances d'exercice.