Sections

Braves de Farnham: vent d'incertitude pour l'an prochain


Publié le 15 mai 2017

Les Braves de Farnham mettront-ils le cap vers l'ouest pour une deuxième saison consécutive? Le propriétaire de l'équipe, Jean-Charles Lajoie, ne peut l'assurer pour le moment.

©TC Media - archives

HOCKEY. Jean-Charles Lajoie refuse de statuer sur le sort de son équipe, les Braves de Farnham, en vue de la prochaine saison. 

Le propriétaire et DG de la formation à l'uniforme vert et blanc veut se donner quelques semaines à réfléchir avant de décider si ses Braves chausseront les patins le mois d'août venu.   

«Le retour est officialisé sur le plan comptable, on existe, mais on s'accorde quand même un bon mois de réflexion sur l'existence de l'équipe», précise-t-il.   

Avant de se prononcer, Lajoie souhaite voir ce qu'il en ressortira des prochaines assises annuelles de Hockey Québec, tenues entre le 9 et le 11 juin à Vaudreuil.

«On veut être certain que sur le plan de la réglementation tout est correct, tout se tient. On se permet le luxe de les [Hockey Québec] regarder aller, comment ils vont gouverner, et on prendra les décisions qui s'imposent ensuite», évoque-t-il, sans entrer dans les détails.

L'autre aspect qui chicote le propriétaire et DG, aucun rapport avec le premier, précise-t-il, est lié au bassin de patineurs disponibles. Une composante qui soulève plus de questions que lors des saisons précédentes, reconnaît-il.   

«Est-ce qu'on a assez de joueurs de niveau? s'interroge Lajoie.    

«Les joueurs, ce sont des partenaires, ils ne jouent pas pour moi, mais avec moi. Je veux juste être certain que l'on a le meilleur conseil d'administration possible pour aller de l'avant», laisse-t-il savoir.      

«On se remet toujours en question, mais plus que jamais cette année», poursuit Lajoie.

Laurentides-Lanaudière

L'équipe est déjà assurée d'une structure à l'intérieur de laquelle elle pourra évoluer si elle décide de revenir. À défaut de voir renaître la division Estrie-Mauricie de la Ligue de hockey junior AA du Québec, les Braves de Farnham pourront manœuvrer pour une deuxième saison consécutive dans la division Laurentides-Lanaudière.    

À ce stade-ci de l'entre-saison, la branche laurentienne compte 12 formations en ses rangs. Elle en alignait 13 l'an dernier.

Un autre scénario sur la table, la création d'une ligue régionale junior AA, n'a pas récolté suffisamment d'appuis au sein des associations estriennes.

Trois ans

En déménageant de Cowansville vers Farnham, en 2015, l'organisation des Braves s'est entendue sur un pacte de trois ans avec les autorités municipales de la ville hôtesse, notamment en ce qui a trait aux heures de glace à l'aréna Madeleine-Auclair. Il reste une année à écouler à cette entente.