Richelieu-Yamaska veut encore surprendre en hockey féminin


Publié le 19 février 2017

Richelieu-Yamaska a remporté le bronze aux derniers Jeux du Québec d’hiver.

©TC Media-Ghyslain Bergeron

HOCKEY FÉMININ. Ç’a été l’une des plus belles histoires des derniers Jeux du Québec d’hiver. L’équipe de hockey féminin de Richelieu-Yamaska espère répéter l’exploit cette année aux Jeux d’Alma.

À Drummondville en 2015, Richelieu-Yamaska n’avait subi la défaite qu’une seule fois en demi-finale contre l’Estrie, pour ainsi monter sur la troisième marche du podium.  «Richelieu-Yamaska est une boîte à surprise. Notre formation est un ramassis de joueuses qui proviennent de partout, contrairement à d’autres équipes. Notre objectif est d’atteindre à tout le moins les quarts de finale», mentionne le Granbyen Stéphane Murray, qui en sera à ses troisièmes Jeux en tant qu’entraîneur-chef.

18 équipes, réparties en six groupes, prendront part au tournoi des Jeux du Québec. Les six équipes championnes de chaque groupe au terme de la ronde préliminaire se qualifieront pour les quarts. Les deux places restantes seront attribuées aux deux meilleures équipes non classées des groupes A, B, C. En vertu de sa médaille de bronze obtenue aux Jeux de Drummondville, Richelieu-Yamaska est classée dans le pool C et a ainsi deux chances plutôt qu’une pour accéder au tour suivant. Notons que l’équipe doit terminer parmi les neuf premières pour éviter d’être reléguée dans les trois derniers groupes aux prochains Jeux.

Stéphane Murray reconnaît que la route vers le podium et les éliminatoires sera difficile, car ses joueuses devront dès le départ affronter deux excellentes équipes en la Rive-Sud et Chaudière-Appalaches. «Cette année, l’une des meilleures équipes de la ligue régulière est une de la Beauce (Chaudière-Appalaches) et sera l’une des forces à surveiller à ce tournoi.»

Figurent parmi les autres équipes favorites de la compétition la région championne en titre, le Centre-du-Québec, et la médaillée d’argent, l’Estrie.

Plusieurs joueuses clés

Stéphane Murray pourra compter sur un bon noyau de joueuses, dont Audrey-Anne Fontaine, de Farnham, Élizabeth Galipeau, de Bedford, et Amélia Laplante de Waterloo. Devant le filet, Richelieu-Yamaska pourra compter sur le duo composé d'Élodie Chénier (Saint-Hyacinthe) et d'Aurélie Caron. «Nous voulons surtout faire vivre aux filles une expérience de hockey qu’elles n’ont jamais connue auparavant», ajoute Stéphane Murray.

Le tournoi de hockey féminin des Jeux du Québec sera disputé du 25 au 28 février au Centre Mario-Tremblay et au Centre sportif Samuel Gagnon. Richelieu-Yamaska affrontera Chaudière-Appalaches le 25 à midi et la Rive-Sud le lendemain à la même heure.