Grenache espagnol

Le grenache aime la chaleur ardente de l’Espagne et du sud de la France, et déboucher un rouge élaboré avec de la garnacha, c’est s’exposer dangereusement à des effluves ensoleillés.  Aromatique, ce cépage donne des vins riches et joufflus dont le bouquet rappelle la confiture de fruits très mûrs. Arrivés depuis peu sur les tablettes, les vins espagnols dégustés cette semaine possèdent tous deux ces caractéristiques typiques du grenache qui en font un compagnon parfait de la cuisine réconfortante.

 


Garnacha Honoro Vera Bodegas Ateca vieilles vignes Calatayud 2010     16,05 $   11462382

Coloré à souhait, le Honoro Vera provient de la région d’Aragon sous l’appellation Calatayud.  Issu à 100 % de grenache, ce bel espagnol sent bon la confiture de mûres et les pruneaux cuits, le tout rehaussé d’une note vanillée propre à l’élevage en fût de chêne. Bien en chair, la bouche suit avec les mêmes saveurs fruitées, et possède en finale des tanins présents, mais enrobés. Légèrement vanillé, mais bien juteux, le Honora Vera a, par contre, un taux d’alcool tirant à 14,5 %. Compte tenu de son jeune âge et de  ses tannins charnus, un passage en carafe, avant le service, permettra d’assouplir le vin juste assez, et ainsi, il fera un malheur avec un bœuf braisé ou des saucisses merguez grillées.

 


Campo Viejo Crianza Rioja 2008  15,10 $  11462446

Réputée pour ses vins rouges,  la région viticole du Rioja est certainement la plus connue de l’Espagne. C’est aussi l’origine du Campo Viejo, un vin élaboré à partir de grenache, de tempranillo et de mazuelo. D’un beau rouge aux reflets violacés, il présente des arômes de cerises noires, de prunes et d’anis. En bouche, tout en fruit, le Campo Viejo se montre harmonieux, et grâce à des tanins tendres, il m’a semblé plus léger qu’il ne l’est réellement. Après un petit moment en carafe, servez-le en compagnie de moules méditerranéennes ou d’une paella aux coquillages.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des