Monoxyde de carbone et garage: un mauvais mélange

Les pompiers ont dû intervenir, mercredi avant-midi, dans une résidence de la rue de Verchères à Granby en raison d’une présence anormalement élevée de monoxyde de carbone dans le garage.

 

Le détecteur de monoxyde de carbone s’est déclenché peu après 10h30. «Un détecteur lorsqu’il y a 25 parties par million. À ce taux, il faut ventiller», explique le directeur du Service incendie de Granby, Pierre Lacombe.

 

Dans le garage de la résidence, le lecteur des pompiers a relevé un taux de 33 parties par million. La présence du monoxyde de carbone serait possiblement due à un moteur de véhicule qui aurait tourné un peu trop longtemps dans le garage.

 

«Lorsqu’on respire le monoxyde de carbone, l’organisme le garde. Même à faible présence, une exposition prolongée peut causer des problèmes de santé», indique le directeur Lacombe.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des