Rumeurs de vente du Mont Sutton: un optimisme modéré

Après plusieurs tentatives au fil des ans, la famille Boulanger pourrait bel et bien avoir une offre d’achat sérieuse pour la station de ski Mont-Sutton. La Corporation de développement économique de Sutton (CDÉS), tout en se montrant prudente dans ses commentaires, accueille la nouvelle avec joie.

 

La directrice générale de l’organisme, Liane Bruneau, rappelle quelques projets d’acquisition de cette station, qui existe depuis 1960, ont avorté. Mais elle donne tout de même la chance au coureur.

 

«Je ne connais pas l’identité des prochains acheteurs potentiels, mais je me fie sur le jugement de la famille Boulanger. Je suis certaine que tout sera fait pour le mieux», dit-elle.

 

Mme Bruneau espère que les nouveaux propriétaires de la station de ski auront une vision globale et moderne du développement touristique de Sutton.

 

«Il faut penser de plus en plus à un tourisme quatre saisons, en plus d’avoir de grandes préoccupations pour l’environnement», mentionne-t-elle.
Liane Bruneau soutient qu’en attendant, la station Mont-Sutton connaît un bon succès.

 

«C’est plus difficile cet hiver, vu le manque de neige, mais la famille Boulanger s’en sort bien dans l’ensemble. La station est loin d’être à l’abandon et c’est toujours une destination très courue. Avec l’arrivée de nouveaux propriétaires, ce sera donc  dans la continuité de ce qui s’est fait auparavant, tout en mettant sur place de nouvelles idées afin de favoriser l’essor de Sutton et de la région en général», clame-t-elle.

 

Les propriétaires du mont Sutton affirment que la transaction pourrait être conclue d’ici cet été. Le directeur général Jean-Michel Ryan confirme que six frères, originaires de Sutton mais vivant à l’extérieur de la région, sont sur les rangs.

 

«Ça fait un bon bout de temps que les négociations sont enclenchées. Les discussions ont été très positives et quelques étapes ont déjà été franchises. Sans crier victoire, on peut dire que ça s’annonce bien. Le président, Benoit Boulanger, se montre très enthousiaste», clame M. Ryan.

 

Ce dernier avoue cependant que la communauté suttonaise a été échaudée durant les dernières années, alors que plusieurs rumeurs ont tourné autour de la vente du Mont-Sutton. Il y a un an et demi, Luc Poirier, un promoteur immobilier de la Rive-Sud, proposait pas moins de 15 M $, mais en vain.

 

«Les frères Boulanger sont prêts à vendre, mais pas à n’importe quelle condition. Les nouveaux propriétaires doivent bien connecter avec la communauté de Sutton, en plus de respecter l’esprit de la station, qui repose entre autres sur l’authenticité et le respect de la nature», mentionne M. Ryan.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires