Vol par effraction au Salon Guy Gendron

Le Salon Guy Gendron a reçu de la visite indésirable, dans la nuit de dimanche à lundi. Le malfaiteur a fracassé la porte vitrée de l’établissement avant de s’emparer de quelques rouleaux de pièces de monnaie.

Le salon de coiffure avait été victime d’un premier vol par effraction, il y a environ trois ans, puis d’un autre, voilà trois semaines. Le propriétaire est convaincu qu’il s’agit du même individu.

 

«Le voleur procède toujours de la même façon. Il brise la vitre, vraisemblablement avec le cap d’acier de sa bottine, pénètre à l’intérieur du salon et repart quelques minutes plus tard. C’est l’argent qui l’intéresse, rien d’autre», précise Guy Gendron.

 

Vol de 500 $

Le vol précédent avait fait encore plus mal au propriétaire, le malfaiteur ayant réussi à s’emparer d’une somme de 500 $.

«Cette fois-là, le voleur s’est coupé et du sang a été retrouvé à l’intérieur du salon. Les policiers ont également pu suivre ses traces sur la rue Saint-Vincent et possèdent un échantillon de l’ADN du malfaiteur», signale M.Gendron.

 

En plus d’assumer des pertes monétaires, le coiffeur de 72 ans a dû placarder sa porte avec une planche de contreplaqué et débourser près de 500 $ pour faire remplacer la vitre brisée.

 

«Comme j’ai eu un déductible de 500 $, l’assureur ne paye pas. Je ne la trouve pas drôle, encore moins quand ça arrive juste avant les vacances», poursuit le commerçant du centre-ville de Farnham

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des