Cruauté animale à Granby?

Poil clairsemé, dentition en mauvais état, griffes longues et courbées, maigreur extrême et pelage sale. Au cours des deux dernières semaines, la Société protectrice des animaux (SPA) des Cantons-de-l’Est a récupéré quatre chiens en piteux état sur le territoire de Granby. Carl Girard, le responsable de la SPA, sonne l’alarme.

«On a recueilli un Yorkshire ce matin [vendredi]. C’est le quatrième chien en deux semaines. Il s’agit du premier mâle», lance Carl Girard.

Les trois autres chiens, un caniche, un shiatsu et un Lhassa Apso étaient tous des femelles qui avaient eu plusieurs portées.

Pour illustrer l’état du Yorkshire, Carl Girard parle d’un «squelette».

«Il n’a presque plus de poils, il a un cou de poulet, il n’a pas de gras, pas de graisse entre les côtes, a une infection aux yeux, les griffes longues et n’a plus de dents. Il a des plaies sur le corps et ses testicules sont aussi gros que des œufs», estime Carl Girard. «C’est inimaginable. C’est le pire cas que j’ai vu. C’est pire que celle qu’on a trouvée cet hiver», ajoute-t-il.

La vétérinaire mandatée par la SPA doit ausculter le chien. Les quatre animaux ont été trouvés sur la rue Fournier, la rue Court, la rue Denison et sur la rue Lindor à Granby.

De par l’état des chiens trouvés, Carl Girard croit que les bêtes proviennent d’une usine à chiots et désire mettre un terme à tout ça. Il a averti le Service de police de la situation. Toute personne qui a de l’information sur ces événements peut communiquer avec la SPA au (450) 263-1117.

Le 20 janvier dernier, le personnel de la SPA a trouvé un caniche femelle de couleur beige, sur la rue Denison Ouest, près de la rue Mountain, à Granby. La chienne, au poil clairsemé, avait les griffes excessivement longues et une grosse plaie coagulée à l’abdomen. L’animal avait perdu beaucoup de sang et son état était si dramatique que la bête avait été conduite directement à l’hôpital vétérinaire où elle a été euthanasiée.

À ce moment, une enquête pour cruauté envers les animaux avait été ouverte au Service de police de Granby.

En dernière heure, Carl Girard mentionne que la semaine sera déterminante pour Angel. «Le cancer des testicules semble écarté. Apparemment, le muscle reproducteur d’Angel est le seul qui se développe, ce qui confirme la thèse de l’usine à chiots. On surveille son état», dit-il.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des