Bouchard défait Abanda

Même si la jeune Françoise Abanda a brillé, jeudi soir, devant le millier de personnes rassemblé dans les estrades du court central des Tennis St-Luc, Eugenie Bouchard était tout simplement trop forte pour elle.

Après avoir gagné la première manche 6-2, Eugenie Bouchard a vu Françoise Abanda montrer davantage d’agressivité au début du deuxième set. Alors qu’elle perdait 3-2, Abanda s’est reprise et a brisé deux fois de suite Eugenie Bouchard prenant ainsi les devants 5-3 en deuxième manche. L’athlète de Westmount ne s’est pas démonté et a rapidement repris les rênes du match en brisant Abanda, puis en gagnant le point suivant sur son service pour niveler la marque à 5-5. Eugenie Bouchard n’avait pas fini avec Abanda. Après avoir brisé son adversaire,Eugenie Bouchard a servi pour le match et a remporté le point à 40-0.

«Je suis restée calme. J’ai continué à jouer mon jeu et ça a marché. L’autre fois [NDLR: en finale aux Internationaux de Repentigny à l’automne passé], j’ai gagné en trois sets, là en deux sets, c’est mieux. Je suis satisfaite en général», dit Eugenie Bouchard, quelques minutes après sa victoire. Cette dernière avoue avoir été «plutôt fâchée» lorsqu’elle a perdu son service deux fois de suite aux mains d’Abanda.

Eugenie Bouchard accède donc aux quarts de finale du Challenger de Granby où elle affrontera la deuxième tête de série, l’Américaine Alison Riske, 155e raquette mondiale. «J’ai joué une fois contre Alison Riske et j’ai gagné», dit celle qui est très confiante.

Quant à Françoise Abanda, elle s’est défilée des journalistes deux fois plutôt qu’une, jeudi soir, après sa défaite. GranbyExpress.com a toutefois pu rencontrer son entraîneur Simon Larose. «C’est un match d’expérience pour Françoise. Eugenie n’a rien donné. Françoise a levé son niveau à un niveau très intéressant pour les pros. Il ne faut pas oublier que c’est son premier tournoi professionnel.»

Selon ce dernier, il faut donner le crédit à Eugenie Bouchard qui a fait ce qu’elle avait à faire. «Françoise est partie un peu nerveuse. Eugénie, elle, est <I>on fire<I>. Eugenie est très confiante. De défaire quelqu’un qui est confiant comme ça, ce n’est pas facile. Elle prend les balles très très tôt. Ça fait paraître l’autre un peu plus lent. C’est le premier match où je vois Françoise s’étirer autant», continue le coach Larose.

Il est cependant très content de la performance de sa protégée. «Elle a été blessée pendant sept mois. Elle a joué une demi-heure par jour pendant sept mois. Il y a du monde que ça leur prend un an et demi à revenir de ça. Elle a fait une demi-finale à Wimbledon, a gagné son match de premier tour ici. Elle joue contre Eugenie, la meilleure au monde junior, a mené 5-3, c’est positif.»

Le tournoi de Françoise Abanda n’est cependant pas terminé. La jeune joueuse de 15 ans a accédé aux demi-finales du tournoi en double avec sa partenaire, la Canadienne Charlotte Petrick. Ces dernières affronteront le duo formé de Marie-Ève Pelletier et de Sharon Fichman.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des