Sainte-Brigide sera rodéo ce week-end

Les amateurs de rodéo pourront assister à un gros week-end de compétitions à Sainte-Brigide-d’Iberville. Environ 300 cavaliers sont attendus et quelque 40 000$ seront remis en bourse.

L’an dernier, le rodéo de Sainte-Brigide-d’Iberville avait été le plus gros de la province en terme de participation avec 315 cavaliers inscrits. Cette année, le promoteur de l’événement, Jean Giguère, attend environ 300 cowboys, et ce, dès vendredi soir. À 20h, une première compétition de rodéo se tiendra au parc Daniel-Hébert. Sur le coup de 22h30, les concours feront place aux festivités avec une prestation du groupe granbyen Les Hellbilly’s et la musique de la Disco Kid Kodak.

Les épreuves reprendront le lendemain matin, dès 9h30, avec le Gymkhana. Sur le coup de 16h, les amateurs pourront assister au «slack» du rodéo. «Pour donner un meilleur spectacle au rodéo, on essaie de garder les dix meilleurs dans chaque discipline. Les autres passent dans le slack. Mais on peut avoir des surprises. Ceux qui passent dans le slack peuvent gagner le rodéo», dit Jean Giguère.

Ce dernier laisse aussi la place aux dames dans les compétitions. «Elles essaient de prendre de plus en plus leur place! On en fait passer deux ou trois dans le rodéo», poursuit-il. Sauvetages, «roping», échange de cavaliers, montage de taureaux et de chevaux sauvages, table de poker, épreuve après épreuve, le degré de difficulté monte. «L’adrénaline et la tension vont toujours en augmentant.» Puis sur le coup de 20 heures, les cowboys retenus concourent dans le rodéo. Tout comme le vendredi soir, la soirée de samedi se terminera en musique avec Les Hellbilly’s et la Disco Kid Kodak. Les compétitions de dimanche seront réservées au Gymkhana. Au total, les 300 cavaliers se disputeront 40 000$ en bourses.

Le gymkhana sera aussi à l’honneur au parc Daniel-Hébert les 7, 8 et 9 septembre prochains. Pas moins de 250 compétiteurs sont attendus.

15e anniversaire

Les compétitions de rodéo à Sainte-Brigide-d’Iberville en seront à leur 15e année, l’an prochain. Jean Giguère désire ne pas passer sous silence cet important anniversaire. «On souhaite faire un gros événement provincial. La programmation devrait sortir à la fin de l’automne ou au début de l’hiver», dit-il.

Le promoteur aimerait bien que le rodéo se tienne sur quatre jours. «On aurait peut-être des tirs de chevaux lourds le jeudi. C’est dans l’air, c’est dans notre programme.»

La réfection des estrades, prévue au coût de 30 000$, serait également faite. «Actuellement, on a 2 500 places. On refuse du monde. Les nouvelles estrades seraient plus confortables et permettraient d’accueillir entre 4 000 et 5 000 personnes. On a des projets. On n’a pas le goût de fermer!», conclut Jean Giguère.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des