Un vignoble de 9M$ à Dunham

Déjà forte de la présence de huit vignobles sur son territoire, Dunham s’apprête à accueillir le Vignoble du Ruisseau, un projet de 9M$ qui entend se spécialiser dans la production de vin «de qualité supérieure».

Par Alain Bérubé

Avec à ses côtés sa conjointe et sa fille, Michèle et Sara Gaston, Normand Lamoureux, Propriétaire d’une compagnie de construction résidentielle sur la Rive-Sud et comptable agréé de métier, a acquis en 2007 un vaste terrain à l’intersection des chemins Strobl et McCullough, à mi-chemin entre les noyaux  villageois de Sutton et de Dunham. «C’est un beau projet de semi-retraite», lance-t-il en souriant.

M. Lamoureux mentionne que déjà plus de 5 M $ ont été investis dans le projet, qui comprend également une érablière. Une écurie est déjà implantée sur le site.

«Nous avons opté pour des vignes de type vinifiera, très populaires en Europe. Ce sont des cépages nobles, qui permettront de produire de grands vins rouges et blancs. En plus du microclimat favorable à la culture, la qualité des sols est extraordinaire», atteste-t-il.

Normand Lamoureux prévoit qu’en 2018, le Vignoble du Ruisseau produira environ 80 000 bouteilles.

«Notre site est loin des autres vignobles, mais la beauté du panorama attirera bien des gens. Le succès de Bleu Lavande, à Magog, prouve que c’est possible», souligne celui qui s’intéresse également à l’importation de vins.

La construction d’un magasin, où seront également mis en valeur les produits de l’érable qui proviendront de son entreprise, s’amorcera l’an prochain. Un pont couvert piétonnier est également dans les plans de M. Lamoureux.

«Pour notre magasin, il faut cependant trouver une solution, car actuellement, la superficie que nous visons est deux fois plus grande que ce qui est permis. Mais j’ai bon espoir qu’on règlera le tout. D’ailleurs, le contact avec la Ville de Dunham est excellent», dit-il.

L’instigateur du projet souhaite également que le vignoble ne soit pas une source de tracas pour les voisins.

«J’essaie du mieux que je peux de calmer les inquiétudes. Nous agissons dans le respect des gens et de l’environnement. On a, par exemple, dynamité sur place 80 000 tonnes de pierre, ce qui a évité environ 4000 trajets de camions, qui auraient en plus détérioré les chemins du secteur», dit-il.

M. Lamoureux fait valoir l’impact économique qu’aura son entreprise sur la région.

«Nous proposerons un créneau unique, avec en plus une salle multifonctionnelle qui accueillera divers événements de tous genres. On a déjà une quinzaine d’employés et dans deux ans, ce sera le double. Et pour la municipalité, les revenus de taxes seront appréciables. J’ai confiance que notre vignoble amènera une belle visibilité pour Dunham et les environs», conclut-il.

Le maire de Dunham, Jean-Guy Demers, assure que la municipalité collabore bien avec M. Lamoureux.

«Il propose un projet extraordinaire pour Dunham, avec des retombées potentiellement très intéressantes. Il faut cependant consulter les citoyens, tel que le veut le processus. La moitié de nos résidents sont touchés d’une manière ou d’une autre par le projet. On verra si la population exige un référendum, mais jusqu’à maintenant le projet de M. Lamoureux est très bien présenté», indique-t-il.

Une assemblée de consultation aura lieu le 10 septembre prochain, à l’hôtel de ville de Dunham.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Luc R Comete
Luc R Comete
5 mois

J’ai visité ce site il y a deux semaines. Je peut vous affirmer que vignoble est de toute beauté. Tellement bien aménagé et attirant, Les produits sont de qualités exceptionnelles. Un endroit à visiter.