Farnham: un complexe commercial en chantier

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Farnham: un complexe commercial en chantier
Les promoteurs du complexe commercial de Farnham

Un petit complexe commercial verra bientôt le jour à l’intersection des rues Principale et Lucien Chénier, près de la caserne des pompiers de Farnham. Sa localisation n’est pas le fruit du hasard et tient notamment compte du nouveau tracé de la route 235 qui permettra de contourner Farnham par le nord-ouest.

«Avec l’aménagement de la route de contournement, près de 13 000 autos passeront devant notre site à chaque jour. C’est beaucoup de monde», affirment les promoteurs, Michel Nolin et Jean Savard.

Les deux partenaires d’affaires construiront le nouveau complexe à leurs frais et en assureront la gestion tout en laissant à d’autres le volet exploitation. Le site sera accessible en tout temps (7/7, 24/24).

Quatre commerces

Le complexe commercial sera érigé sur un terrain de 90 000 pi2 et comptera deux bâtiments distincts.

L‘immeuble principal abritera un dépanneur de 3 000 pi2 opérant sous la bannière Beau Soir et un restaurant de 2 500 pi2 avec terrasse extérieure et service à l’auto opérant sous la bannière Tim Horton. Les clients pourront notamment s’y procurer un billet de loterie ou une pinte de lait, puis siroter un café et avaler une bouchée avant de reprendre la route.

Le site permettra également aux automobilistes de faire le plein d’essence ou de diesel (trois îlots) à la station Pétro Canada et de faire dorloter leur voiture dans un lave-auto sans contact de 2 500 pi2 avec aspirateurs extérieurs.

Le stationnement pourra accueillir une cinquantaine de véhicules pendant que l’aire d’attente du service à l’auto du resto en accommodera 17 autres.

Ouverture à la fin février

La réalisation du projet, par la firme Constructions Novard, nécessitera cinq mois de travail et des investissements de 2,7 M $. Les travaux ont débuté lundi et devraient être complétés pour la fin févier.

«Nous entendons faire appel à des sous-contractants locaux dans la mesure du possible», indique M.Savard.

Les promoteurs ont bon espoir de <I>fermer<I> la structure principale avant l’arrivée de la saison froide, de manière à pouvoir travailler au chaud durant tout l’hiver. La pose d’une première couche d’asphalte et la mise en place des réservoirs d’essence de 70 000 et 100 000 litres sont également prévus pour cet automne.

Daniel Lamoureux prendra en charge le dépanneur, le poste d’essence et le lave-auto alors qu’un autre exploitant verra à la bonne marche du restaurant. La réalisation du projet nécessitera l’embauche d’une trentaine de personnes (dix pour le dépanneur et vingt pour le resto) précise M.Nolin.

Les promoteurs s’occuperont de la construction de base (base building) alors que chacun des exploitants verra aux travaux de finition et à l’installation des équipements.

«Je prévois devoir investir entre 700 000 $ et 800 000 $ pour mettre ça à mon goût», signale M.Lamoureux, qui travaille sur ce projet depuis trois ans.

Paysagement du site

Les promoteurs ont fait appel à une entreprise spécialisée pour dresser l’inventaire forestier du site.

«Les experts nous ont laissé entendre que les sept ou huit grosses épinettes étaient trop grosses et ne survivraient pas à une transplantation en raison de leur gabarit. Il nous faudra donc les sacrifier», explique M.Nolin.

Ce dernier ajoute que les feuillus sont en santé et pourront être déplacés sans aucun problème. La plantation d’autres arbres et arbustes est également prévue.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires