Le vignoble Les Pervenches à sec

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le vignoble Les Pervenches à sec
Le chai du vignoble Les Pervenches s’est vidé lors du week-end de la Fête du travail à la grande surprise des propriétaires

Les propriétaires du vignoble Les Pervenche font face à un «heureux problème». Leur production 2011 s’est écoulée en un rien de temps  et le chai est vide depuis la Fête du travail.

«Les autres années, on fermait boutique à l’Action de Grâces, quand toutes nos bouteilles avaient trouvé preneur», indique Véronique Hupin, copropriétaire de l’entreprise de Farnham.

Cuvées du printemps

Les deux cuvées  mises en vente à la mi-mai – le Chardonnay Seyval et le Solinou (Frontenac) – ont été écoulées en deux mois et demi.

«Nous avons pris trois jours de congé à la fin juillet.  À notre retour, le chai était vide. Des centaines de caisses ont été vendues durant ce week-end-là à notre grande surprise. Une palette réservée aux restaurants a même été vendue par erreur dans cette ambiance de folie. Nous avons dû téléphoner aux chefs-propriétaires de ces établissements pour les informer de la situation», résume Mme Hupin.

La parution d’un article dans le journal La Presse serait à l’origine de cet engouement exceptionnel pour les produits du vignoble du chemin Boulais.

Même scénario

Le scénario s’est répété lors de la mise en vente des deux autres cuvées du vignoble – la Cuvée de Montmollin et le Chardonnay  – à la mi-août. Cette fois-ci, les tablettes se sont vidées dans un intervalle de trois semaines. Le 4 septembre, la boutique était vide.

«Généralement, il nous est possible d’alimenter les restaurants en vins jusqu’en novembre. Je sais que le Canard gourmet a toujours quelques bouteilles en stock, au moment où on se parle, mais j’ignore ce qu’il en est pour les autres restos», signale la copropriétaire.

Le vignoble Les Pervenches écoule généralement la moitié de ses 15 000 bouteilles dans quelque 75 restaurants alors que le reste de la production est vendu en boutique.

«Cette année, plus de 70 % de nos bouteilles ont été vendues au vignoble. C’est du jamais vu! L’importante couverture médiatique accordée à nos produits est en bonne partie responsable de l’augmentation de l’achalandage à la boutique», estime Mme Hupin.

Une année prometteuse

Cette année, le vignoble Les Pervenches a débuté les vendanges le 10 septembre, soit une quinzaine de jours plus tôt qu’à l’accoutumée. En règle générale, la cueillette des grappes de raisin ne commence guère avant le 15 ou le 30 du même mois.

Au dire de David Marler, l’autre copropriétaire de l’entreprise, la récolte 2012 a été exceptionnelle à tous les points de vue et devrait permettre la production de vins de qualité supérieure.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires