Lucar: cure de rajeunissement de 1,4 M $

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Lucar: cure de rajeunissement de 1,4 M $
Le propriétaire de Lucar

Relocalisation du dépanneur, ajout d’une troisième pompe, agrandissement du lave-auto et implantation d’un restaurant, la station-service Lucar de Farnham subira des transformations majeures au cours des prochains mois.

Au lieu de se contenter d’un simple agrandissement, le propriétaire Luc Trudeau a décidé de faire les choses en grand en démolissant les installations existantes et en érigeant une toute nouvelle structure à une cinquantaine de pieds de la précédente.

La superficie du dépanneur Boni-Soir passera de 1 200 à 3 000 pi2 alors que celle du lave-auto grimpera de 720 à 1 200 pi2.

Le nouveau lave-auto, d’une longueur de 60 pi. et d’une largeur de 22 pi., sera en mesure d’accueillir deux véhicules à la fois. Un véhicule pourra se faire laver pendant qu’un deuxième se fait sécher.

La station-service de Farnham deviendra par ailleurs le troisième des huit établissements Lucar à adopter le nouveau concept starting gate. L’ajout d’une troisième pompe permettra par ailleurs à la station-service d’accueillir six véhicules à la fois au lieu de quatre. L’entreprise disposera également d’une pompe à diesel à débit rapide pour les camions. On y offrira par ailleurs un service d’approvisionnement en gaz propane.

«Comme la marge de profit sur la vente des produits pétroliers a diminué de moitié depuis vingt ans, ça prend autre chose pour faire rouler le commerce. L’agrandissement du dépanneur nous permettra de grossir notre inventaire alors que l’ajout d’un restaurant contribuera à attirer une nouvelle clientèle. La vente de l’essence sert principalement à créer de l’achalandage», explique le propriétaire.

Restauration

Luc Trudeau a également prévu un espace de location de 2 300 pi2, du côté ouest du bâtiment, pour l’implantation d’un restaurant.

«Je n’ai pas la prétention de connaître la restauration. Voilà pourquoi, j’ai décidé de confier la gestion du nouveau restaurant à des spécialistes», indique le principal intéressé.

Lucar a approché les propriétaires de Pedro, un restaurant familial du secteur Iberville à Saint-Jean-sur-Richelieu, et tente actuellement de les convaincre d’ouvrir un établissement à Farnham.

«Les pourparlers sont déjà pas mal avancés, mail il reste encore des détails à finaliser. Comme les deux partenaires sont sur la même longueur d’onde, les chances de conclure une entente m’apparaissent très élevées», résume M.Trudeau.

«Il existe un besoin à Farnham pour un restaurant offrant les trois repas à prix abordables», affirme le propriétaire de l’entreprise.

L’homme d’affaires estime par ailleurs que la grande superficie du site jouera en faveur de Lucar et lui permettra de se démarquer de la concurrence.

La clientèle du dépanneur et celle du restaurant auront accès à un stationnement d’une douzaine de places en façade et à un deuxième stationnement à l’arrière du bâtiment principal pouvant accueillir de 30 à 40 véhicules de plaisance. De l’espace pour une dizaine de camions de type semi-remorque est également prévu.

Le terrain de stationnement est déjà nivelé et fin prêt à accueillir la clientèle, mais le pavage devra attendre au printemps.

Échéancier

La réalisation du projet nécessitera trois mois de travail et des investissements de l’ordre de 1,4 M $.

«Dès que le bâtiment sera prêt, on s’attaquera à la mise en place des nouveaux réservoirs d’essence et de diesel. Cette étape nécessitera de quatre à six semaines de travail additionnelles et entraînera une interruption de service», poursuit le promoteur.

Le coup d’envoi des travaux est prévu pour la fin octobre et la livraison du produit final pour le printemps 2013.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires