Projets à Bedford: lent départ

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Projets à Bedford: lent départ
Le Domaine du Château d’eau

Boudés par les consommateurs à la recherche d’une maison neuve, la Ville et le Canton de Bedford ont accueilli avec beaucoup d’enthousiasme l’annonce d’un premier projet domiciliaire en zone urbaine et d’un autre en zone rurale. Même si les ventes de la première année sont en deçà des attentes, les promoteurs gardent le moral et affirment que ce n’est que partie remise.

Les porte-parole de Construction Jolivar, instigateur du Domaine du Château d’eau (Ville de Bedford) et de Connolly Construction, instigateur de La Seigneurie des Cantons (Canton de Bedford), s’entendent en effet pour dire que la région devrait connaître un boom immobilier avec le prolongement de la route 133 (autoroute 35) entre Saint-Jean-sur-Richelieu et la frontière américaine.

Ils misent également sur le bas prix des terrains et l’absence d’autres projets domiciliaires significatifs dans ces deux localités pour attirer les jeunes familles et les citadins recherchant la tranquillité ou le bon air frais.

Canton de Bedford

Les promoteurs de la Seigneurie des Cantons, Andrew Connolly et Jacques Daumais, ont jeté les bases de leur projet domiciliaire, l’hiver dernier, à l’extrémité sud de la rue Victoria, entre Rivière et Realffe. Ils proposent 49 terrains de 32 0000 à 46 000 pieds carrés dépourvus de services municipaux.

«On projette la construction de maisons de 200 000 $ et plus, terrain inclus, avec revêtements de pierre, de maçonnerie ou de Maibec. Certains matériaux, tels que le vinyle ou l’aluminium, ne seront pas acceptés», précise M.Connolly.

Un premier terrain a trouvé preneur durant la saison estivale. Les propriétaires comptent y ériger une maison au printemps.

«Il y a du mouvement, des gens qui nous appellent», ajoute le promoteur.

Les deux associés ont reçu des soumissions pour l’aménagement d’une rue et prévoient accorder le contrat avant la période des Fêtes de Noël et du Nouvel an.

«La rue devrait être carrossable dès le printemps», poursuit le porte-parole de l’entreprise.

On remarque également de l’activité du côté de la rue Couture, où un terrain, acquis en 2011 par un résidant de Stanbridge East, a été rempli l’été dernier et devrait être construit l’an prochain.

Deux terrains de la rue Realffe ont par ailleurs fait l’objet d’une transaction, le premier ayant été acheté par un résidant de Bedford et l’autre par un étranger. Les nouveaux propriétaires prévoient entreprendre la construction de leur maison respective en 2013.

Ville de Bedford

Le Domaine du Château d’eau est l’initiative d’un groupe d’investisseurs privés de Saint-Jean-sur-Richelieu (Léo Ouellet, Marcel St-Jean et Germain Laplante).

On prévoit y construire des résidences unifamiliales de 200 000 $ et plus sur des terrains de  6 000 à 15 000 pieds carrés. La phase 1 prévoit l’implantation de 45 maisons. Le site, accessible par la rue Victoria nord, pourrait par la suite en accueillir une quarantaine d’autres selon la demande.

Les promoteurs ont profité de la saison froide pour compléter les fondations et la mise en place des réseaux d’aqueduc et d’égout de la première avenue. La pose du revêtement d’asphalte et des bordures de béton a suivi à l’été.

«La maison modèle de Construction Jolivar est accessible aux visiteurs, tous les week-ends en après-midi, depuis samedi dernier. Une autre maison, construite par l’un des investisseurs, est par ailleurs à vendre», signale Nadine Proulx, actionnaire et porte-parole du groupe.

Cette dernière précise que les promoteurs avaient reçu une offre d’achat pour l’ensemble des terrains au cours de l’été. Le projet de vente a cependant avorté voilà quelques semaines.

«Cette mauvaise expérience nous a fait perdre deux ou trois mois. Nous avons même accepté de construire une maison sur la rue Demers pour accommoder un client. Ce dernier devrait prendre livraison de sa résidence sous peu», ajoute Mme Proulx.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires