Un projet touristique ambitieux

Par Charles Poulin
Un projet touristique ambitieux
Les actionnaires ont effectué la première pelletée de terre officielle la semaine dernière. On reconnaîtra (dans l'ordre habituel) Michel Frégeau

Le projet Place Venise-sur-le-Lac, qui vise la construction d’infrastructures permettant d’attirer les touristes vers le lac Champlain, a franchi une nouvelle étape la semaine dernière avec la levée symbolique d’une première pelletée de terre.

Les constructions seront toutes concentrées autour de l’avenue Venise ouest, particulièrement dans le secteur de l’ancien Beach Club.

La Place Venise-sur-le-Lac comprendra un hôtel de huit chambres, 13 chalets de deux chambres chacun (pour un total de 34 chambres), une salle d’entraînement, un spa, un restaurant sur le bord du lac Champlain ainsi qu’une marina.

La salle d’entraînement et le spa seront inclus dans les services de l’hôtel, mais seront également accessibles au public en général avec un abonnement.

Les fondations de l’hôtel sont déjà coulées, tandis que celles des chalets le seront d’ici trois semaines. L’édifice devrait être terminé en mai 2013. Le restaurant suivra, avec le début de sa construction à l’automne prochain et la livraison prévue au printemps 2014. La marina devrait être complétée un an plus tard.

«C’est le début de la réalité», affirme le président du conseil d’administration des Croisières du lac Champlain, Pierre Parent.

Changements

L’ébauche avait été présentée en juillet au journal lAvenirEtDesRivieres.com, mais il y a eu quelques modifications depuis. La taille de l’hôtel Le Champlain, le coeur du projet, a été réduite environ de moitié. Les maisons de ville, qui devaient accompagner l’hôtel, ont été retirées et remplacées par des chalets.

«Il y a effectivement eu quelques changements importants, concède Pierre Parent. Les actionnaires ont pris la décision de modifier le projet pour en faire un projet essentiellement touristique.»

Avec les développements résidentiels «extrêmement intéressants» déjà en marche, les 26 partenaires impliqués dans la Place Venise-sur-le-Lac ont convenu qu’il serait plus logique d’être complémentaire à ce qui se déroulait actuellement que d’être en compétition, précise M. Parent.

Il reste encore quelques maisons de ville, au sud du développement, sur le plan présenté mardi soir à Venise. M. Parent affirme que son groupe d’investisseurs s’est gardé une porte ouverte. Elles pourraient céder leur place à la construction d’autres chalets si leur location est un succès.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires