Nos doyens rivalisent d’adresse

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Nos doyens rivalisent d’adresse
Richard Rosetti

Au retour d’un tournoi à Lennoxville, le trio de Graham Neil, Bernard Raymond et Richard Rosetti lançait l’idée d’une compétition sportive annuelle pour les hockeyeurs de 30, 40 et 50 ans. Quinze ans après sa fondation, le Tournoi de la dernière chance n’a rien perdu de sa popularité et continue d’attirer les joueurs de niveau senior de la grande région de Bedford.

Lors de la première édition, en 1997, les équipes étaient subdivisées en trois catégories: la classe open, le classe des 40 ans et plus, la classe des 50 ans et plus. L’an dernier, la classe open a cédé la place à une nouvelle catégorie dédiée aux femmes de 18 ans et plus.

Afin d’équilibrer les équipes et de relever le niveau de compétition, les organisateurs du Tournoi ont par ailleurs décidé, voilà quelques années, de recourir à une forme de repêchage (cotation des joueurs).

«Depuis ce changement, le taux de participation des joueurs locaux est passé à plus de 90 %. Le Tournoi est devenu un véritable happening et a contribué à forger plusieurs amitiés», indique Marc Delorme, porte-parole de l’organisation.

Il est intéressant de noter que les joueurs de la première heure prennent de l’âge et que plusieurs d’entre eux ont même franchi le cap de la soixantaine.

«Et plus ça va aller, plus il y en aura, car les gens gardent davantage la forme qu’auparavant», ajoute M.Delorme.

Le doyen du Tournoi, Granham Neil, a mis un terme à sa carrière de joueur à l’âge de 70 ans, mais demeure toujours actif au sein de l’organisation du tournoi, comme il l’avait fait pendant plusieurs années au sein de l’Association du hockey mineur de Bedford.

Afin de ne pas nuire aux autres autres organismes, qui ont un grand besoin de commanditaires, le Tournoi de la dernière chance prend garde d’aller cogner aux portes des établissements commerciaux et des entreprises manufacturières. Le Tournoi réussit à s’autofinancer avec les frais d’inscription. Et si l’événement dégage des profits, les fonds sont aussitôt redistribués au hockey mineur et au patinage artistique.

Le Tournoi se démarque également par son  intérêt pour le recyclage…

«De vieux trophées, oublés dans le grenier de l’aréna, ont eu droit à une deuxième vie. Ce sont ces trophées qui sont remis aux gagnants de chacune des catégories», poursuit le porte-parole du comité organisateur.

Pas moins de 24 matchs seront présentés les 23-24-25 novembre dans le cadre de l’édition 2012, soit quatre le vendredi soir (à compter de 19 heures), douze le samedi (à compter de 11h30) et huit le dimanche (à compter de 9 heures). Les finales de chacune des classes suivront le dimanche (à compter de 14 heures). Il n’y a aucun frais d’entrée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des