Nouveau centre d’entraînement à Farnham

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Nouveau centre d’entraînement à Farnham
Le stagiaire de l’Université de Sherbrooke

Une vingtaine de mois après l’implantation de la Clinique Équilibre Santé, les kinésiologues et kinésiothérapeutes Geneviève Émond et Christine Dubé diversifient leur offre de service avec l’ouverture d’un centre d’entraînement au centre-ville de Farnham.

«Une partie de notre clinique de la rue Principale servait déjà de salle d’entraînement, mais l’espace disponible ne suffisait plus à la demande. L’utilisation du local voisin nous a permis de tripler la superficie dédiée à l’entraînement et d’y ajouter une entrée indépendante», signale Mme Émond.

Le Centre d’entraînement Émond-Dubé a son caractère propre tout en s’inspirant des établissements déjà existants.

«Au lieu d’adhérer à une bannière, nous avons plutôt choisi de créer notre propre concept en allant chercher le meilleur de ce qui se fait ailleurs», ajoute la copropriétaire.

Des équipements de pointe

Le nouvel établissement propose à la population de Farnham et des environs un module de jeu multifonctionnel avec barreaux, cordes et barres parallèles, une surface de gazon synthétique pour les sprints et les sauts, ainsi que divers appareils (tapis roulants, spinners, vélos stationnaires, etc.) et équipements d’appoint (barres, poulies, poids libre, cordes, pneus). La clientèle bénéficie également d’un programme d’entraînement personnalisé.

«Nos clients ont non seulement accès à ce qu’il y a de plus actuel en termes d’équipements, mais ils peuvent également compter sur la présence d’entraîneurs qui s’y connaissent en matière de santé, de performance et de réadaptation», poursuit Mme Émond.

Le volet «entraînement», qui ne constituait jusqu’ici qu’un petit créneau pour le Centre Équilibre Santé en raison de facilités restreintes, prend de l’expansion avec l’implantation d’un centre spécialisé s’adressant aussi bien au commun des mortels qu’aux athlètes de haut niveau. Les propriétaires ont bon espoir de doubler cette clientèle dans un avenir rapproché.

«Vous vous préparez pour un marathon, un pèlerinage à Compostelle, une saison de hockey, de football ou de patinage artistique? Nous pouvons vous guider et faciliter  votre travail», lance la copropriétaire.

Cette dernière laisse entendre que les gens cherchent souvent à en faire trop, trop rapidement, lorsqu’ils se mettent à l’entraînement.

«Pour éviter les problèmes – une tendinite par exemple – l’entraînement doit être progressif et bien adapté aux besoins de chacun. L’éducation a toujours sa place dans ce genre de démarche», insiste Mme Émond.

Les deux kinésiologues-kinésiothérapeutes propriétaires et le stagiaire en kinésiothérapie de l’Université de Sherbrooke en poste au centre d’entraînement ont bien l’intention de suivre de près l’évolution des besoins de la clientèle.

Le nouvel établissement est accessible de 7 heures à 20 heures sur semaine et le samedi matin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des