Les patrouilleurs reprennent du service

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Les patrouilleurs reprennent du service

De gauche à droite: Jacques Heuschen

Le mois de juin marque l’ouverture annuelle de la Montérégiade, une piste cyclable de 48 km d’asphalte et de poussière de roche qui relie Granby à Saint-Jean-sur-Richelieu. Des patrouilleurs du Comité Pro-Piste sillonneront ce tronçon de la Route verte, du 22 juin au 2 septembre, afin de dépanner les cyclistes en cas de pépin.

Cinq patrouilleurs se partagent la tâche, six jours sur sept, sous la supervision de la coordonnatrice Patricia Meunier. Ces derniers travaillent par équipes de deux et disposent d’une trousse de secours pour effectuer des réparations mineures (crevaison, bris mécanique), en plus d’un téléphone cellulaire leur permettant de quérir du secours en cas d’urgence (chute, blessure, malaise). Le Comité Pro-Piste a également recours aux services d’un préposé pour le nettoyage et l’entretien de la piste cyclable.

«Les cyclistes peuvent également appeler le bureau d’information touristique de Farnham au besoin. Il leur suffit de composer le 450 522-5488 durant les heures normales d’ouverture, soit les lundi, mercredi, jeudi et vendredi, de 9 h à 18 h ou le week-end, de 8 h à 17 h. Le préposé à l’accueil se chargera alors d’entrer en communication avec un patrouilleur ou de contacter les services d’urgence», signale Mme Meunier.

Des cartes des pistes cyclables de la région et des guides touristiques sont par ailleurs disponibles à l’Info-Vélo de Farnham, dans le bâtiment du marché public La Station gourmande.

«Je fais du vélo avec mes amis depuis plusieurs années et je connais bien la Montérégiade pour l’avoir empruntée à maintes reprises. Il n’est pas nécessaire d’être un athlète de haut niveau pour travailler comme patrouilleur. Il suffit d’être capable de parcourir la distance Farnham-Granby ou Farnham-Saint-Jean deux fois par jour», explique Amélie Deschamps, qui se joindra à la patrouille du Comité Pro-Piste dans quelques jours.

Vitesse et vandalisme

Le premier tronçon de la Montérégiade (Farnham-Granby) est accessible au grand public depuis1993 alors que le deuxième tronçon (Farnham-Saint-Jean) a accueilli ses premiers cyclistes en 1995.

«Près de 20 000 amateurs de vélo l’empruntent chaque année», indique le président du Comité Pro-Piste, Vincent Barabé.

En plus de sa propre équipe, cet organisme sans but lucratif peut notamment compter sur la collaboration des municipalités de la région et des différents corps policiers touchés par la piste cyclable.

«Chaque année, nous demandons aux municipalités et MRC concernées d’acheminer une lettre aux propriétaires des terrains situés en bordure de la Montérégiade pour leur rappeler leurs droits et obligations. Beaucoup de producteurs agricoles semblent encore ignorer que les deux bandes de 45 pieds situées de part et d’autre de la piste cyclable appartiennent au Comité Pro-Piste. Il s’agit en fait de l’ancienne emprise de la voie ferrée», précise M.Barabé.

Les patrouilleurs n’hésitent pas à faire appel aux policiers de la SQ de Rouville, Brome-Missisquoi et Haut-Richelieu et à ceux de la sûreté municipale de Saint-Jean-sur-Richelieu lorsque des véhicules motorisés circulent sur la piste cyclable.

«Plusieurs quatre-roues et motocross empruntent la piste illégalement et abiment celle-ci. Certains d’entre eux roulent à grande vitesse et effraient les cyclistes. On ne peut pas tolérer ça, car il y va de la sécurité des utilisateurs», insiste le président du Comité Pro-Piste.

Pour contrer ce phénomène, les policiers ont pris l’habitude d’effectuer des patrouilles surprise à quelques reprises durant la saison estivale.

«Notre organisation est également victime de vandalisme. Des malfaiteurs allument des feux de joie en bordure de la piste ou prennent un malin plaisir à endommager nos installations. Graffitis, bris d’équipements, vols de tables, on voit un peu de tout. Quelqu’un s’est même permis de détruire plusieurs centaines d’arbres plantés par le Comité à la hauteur de Sainte-Brigide. Ça n’a rien de drôle», déplore M.Barabé.

Afin d’éduquer les adultes de demain, le Comité Pro-Piste a choisi d’organiser une activité de sécurité à vélo au camp de jour de Farnham et une autre au camp de jour d’Ange-Gardien (dates à déterminer). À cette occasion, les patrouilleurs vérifieront l’état des bicyclettes des jeunes pendant que des policiers leur donneront une petite formation sur les règles de sécurité à vélo.

Le Comité Pro-Piste est présentement à la recherche de bénévoles pour siéger à son conseil d’administration. Les intéressés sont invités à contacter Vincent Barabé, au 450 776-0050.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des