St-Armand: la gare change de vocation

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
St-Armand: la gare change de vocation
Le maire Réal Pelletier

L’ancienne gare de Saint-Armand changera bientôt de vocation pour accueillir la salle du conseil et les bureaux administratifs de la municipalité. Ce bâtiment patrimonial devra toutefois être restauré de fond en comble, car le poids des années pèse lourd sur le vieil édifice de briques rouges.

«Il ne s’agit pas de rénover la bâtisse, mais de la restaurer en conservant son cachet original. C’est un véritable travail de moine qui attend celui qui réalisera le projet», signale le maire Réal Pelletier.

Les premiers travaux, réalisés l’hiver dernier, ont permis de préparer le terrain. On a notamment profité des derniers mois pour dégager la base du mur de briques qui était enfouie dans le sol à une profondeur de six ou huit pouces. Le revêtement mural (plâtre et lambris) et le recouvrement de sol (plywood et prélart) ont également été retirés.

«Tout ce qui n’était pas d’origine a été enlevé. Nous n’avons gardé que le squelette du bâtiment», précise M.Pelletier.

Les portes, les fenêtres et le plancher de bois franc ont été sauvés de la démolition et retrouveront bientôt leur lustre d’antan. Il en va de même pour les moulures originales, qui ont enlevées et numérotées en attendant d’être décapées.

La plomberie, l’électricité et le système de chauffage devront cependant être refaits à neuf. Le bâtiment devra également être isolé.

Échéancier des travaux

Les travaux de restauration devraient débuter à la fin de l’été ou dès la rentrée automnale.

«Tout dépendra de la disponibilité des contracteurs et de la grève dans l’industrie de la construction. Il faut également tenir compter de la période de vacances des travailleurs», indique le maire de Saint-Armand.

Le conseil municipal a déjà en main les plans d’architecture et supervise présentement la préparation des devis. Les élus devront décider s’ils demandent des soumissions à la pièce ou pour l’ensemble des travaux.

L’aménagement intérieur (murs, planchers, plomberie, électricité, chauffage, isolation) devrait être complété avant la fin de l’année en cours. Une somme de 100 000 $ est déjà prévue au budget de 2013 pour ces travaux.

«Si tout va bien, l’administration municipale pourrait déménager dans l’ancienne gare avant les fêtes de Noël et du Nouvel an, sinon au printemps 2014», précise M.Pelletier.

La municipalité profitera par ailleurs des prochaines années pour apporter des améliorations extérieures. On devra notamment nettoyer le revêtement de brique et réparer les joints endommagés. Il est également question de reconstruire le balcon présent sur le bâtiment d’origine et la toiture qui le coiffait.

«Ces travaux sont moins urgents et seront réalisés au gré des disponibilités budgétaires de Saint-Armand», ajoute le maire.

Un comité spécial, composé des conseillers Marielle Cartier, Clément Galipeau et Ginette Lamoureux Messier, verra au suivi du projet.

Un vieux projet

Inaugurée en 1865, l’ancienne gare a vu défiler plusieurs occupants depuis l’interruption du service ferroviaire en novembre 1955. La voie ferrée a été enlevée depuis nombre d’années, mais la gare continue de défier le temps.

Au fil des ans, l’immeuble a notamment abrité la caisse populaire, le bureau de poste et les bureaux administratifs de la municipalité.

Postes Canada y a élu domicile lors du départ à la retraite de Marguerite Beaulac et de la nomination de Nathalie Quilliam, à la fin des années 80.

«Les services de Postes Canada ont été déplacés dans une roulotte, à l’arrière du centre communautaire, en mars 2013. Le bureau de poste sera  relocalisé au centre communautaire, porte voisine du Café du village, dès que la municipalité aura libéré la place», indique M.Pelletier.

L’administration municipale occupe une partie du centre communautaire, sur une base «temporaire», depuis 1995 !

«Les bureaux administratifs de la municipalité avaient été déplacés au centre communautaire pour une période de temps limitée. Notre personnel auraient dû réintégrer l’ancienne gare il y a longtemps, mais le projet de restauration a mis du temps à se concrétiser», explique le maire, en puisant dans ses souvenirs.

La réalisation du projet permettra de libérer le centre communautaire pour des activités plus conformes à sa vocation d’origine.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires