Des légumes africains «made in Québec»

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Des légumes africains «made in Québec»
Edem Amegbo

AGRICULTURE. Après s’être initié à la culture maraîchère en 2013 et 2014 à la ferme André Samson de Farnham, Edem Amegbo relève un nouveau défi en se lançant en affaires à son tour.

Ce jeune homme de 31 ans, qui a vu le jour au Togo et vit au Québec depuis  une douzaine d’années, est électrotechnicien de formation, mais a développé au fil du temps un vif intérêt pour la production alimentaire. Il terminera d’ailleurs dans quelques jours un certificat en horticulture amorcé en janvier 2013 à l’Université Laval.

M. Amegbo a loué un terrain de quatre acres à East Farnham pour une période de cinq ans par le biais de la Banque de terres agricoles de Brome-Missisquoi. Il y cultivera, dès cette année, plusieurs dizaines de légumes, incluant deux spécialités africaines, sur une superficie d’un acre. Son objectif à moyen terme: offrir une production diversifiée incluant une dizaine de légumes de l’Afrique de l’Ouest.

«J’ai fait mes semis à la ferme André Samson. André et moi avons convenu de partager les frais de chauffage de la serre. Dans trois ou quatre semaines, je vais rapatrier mes plants à East Farnham et les mettre en terre», indique-t-il.

Le Jardin d’Edem

Le Jardin d’Edem est en processus de certification et devrait obtenir une reconnaissance plus formelle en octobre prochain auprès l’organisme de contrôle Ecocert.

«Mon entreprise est sur Internet et a sa page Facebook. Les inscriptions vont bon train et j’ai bon espoir de pouvoir desservir de 30 à 40 clients dès cette année avec mes paniers de fruits et légumes. Comme j’habite la région, je vise une clientèle locale (Cowansville, Granby, East Farnham, etc.)», explique le jeune producteur maraîcher.

Le Jardin d’Edem offrira à sa clientèle les principaux légumes de base et quelques fruits (fraise, cerise de terre, cantaloupe, melon d’eau). Une trentaine en tout.

Les clients du maraîcher d’East Farnham pourront par ailleurs découvrir le gombo (mieux connu sous le nom anglais okra), un légume africain de forme allongée qui n’est pas sans rappeler la mini-courgette.

«Comme le gombo murit en 60 jours, il convient parfaitement à nos étés québécois. Je le pars en serre, puis le mets en terre dès les premières semaines de juin, en même temps que les poivrons et les aubergines», signale M. Amegbo.

Ce dernier laisse entendre que le gombo est de plus en plus connu au Québec et qu’il y existe une demande chez nous pour ce type de légume. On le retrouve déjà dans les marchés publics, certains restaurants et quelques supermarchés.

Le propriétaire du Jardin d’Edem fonde également de grands espoirs sur la corète potagère, un légume à feuilles qui ressemble à l’épinard. Il a déjà complété les semis et poursuivra la culture en serre dès la fin mai.

«La corète potagère n’est pas disponible au Québec, du moins je ne l’ai encore jamais vue ici. Elle est cependant très populaire dans l’ouest et le centre de l’Afrique», précise-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires