Le baseball toujours populaire à Farnham

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Le baseball toujours populaire à Farnham

Le baseball a bonne mine à Farnham

FARNHAM. Le baseball a toujours la cote à Farnham. La balle continue d’y trouver son lot d’adeptes, alors qu’environ 75 jeunes sont répartis dans les six catégories auprès de l’Association du baseball mineur de Farnham. Des statistiques qui se maintiennent au fil des ans.

«Dans certaines catégories, ce fût plus difficile d’avoir des joueurs et des coachs, mais c’est la réalité des plus petits bassins de population. Mais on se débrouille bien, des joueurs continuent de se greffer à nos équipes. Plusieurs jeunes ont pu pratiquer en gymnase en automne et en hiver, ça nous a permis d’en accrocher quelques-uns pour la saison», fait valoir Serge Falcon, de Baseball Farnham. Le recrutement pour la saison en cours n’est pas terminé, puisque les intéressés ont jusqu’au 9 juillet pour joindre les rangs d’une équipe.

Le sport, depuis quelques années, avait perdu des plumes au profit du soccer. Les jeunes sont maintenant de plus en plus nombreux à regagner le losange. «Le baseball se porte bien, comme ce que nous voyons un peu partout au Québec. La plupart des équipes flirtent avec une fiche de .500, ce qui permet aux jeunes d’avoir du plaisir, mentionne M. Falcon. Mais les mentalités changent: il ne faut plus gagner absolument. Ça déplait à certains parents, mais je pense que c’est pour le bien des jeunes.»

Avec d’autres municipalités

La disponibilité des surfaces de jeu force l’Association du baseball mineur de Farnham à jongler avec son horaire. La Ville de Farnham aménage cette année un terrain de balle à proximité du centre des loisirs Romuald-Potvin, un projet d’environ 200 000 $, qui pourrait servir à toutes les catégories dès l’an prochain.

Jusqu’au pee-wee, les parties sont disputées à Farnham. Le niveau bantam évolue à Bedford et le midget à Marieville. Les deux villes prêtent gracieusement leurs installations, un geste fort apprécié. «La réalité des terrains à Farnham nous rattrape cette année. Ça nous complique la tâche pour les parties locales et les distances, mais nous sommes très reconnaissants de ce partenariat avec les villes avoisinantes», termine M. Falcon.  

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des