Le conseiller J.F. Poulin accorde son appui à Josef Hüsler

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le conseiller J.F. Poulin accorde son appui à Josef Hüsler
Le conseiller élu Jean-François Poulin accorde publiquement son appui au maire sortant

POLITIQUE. Jean-François Poulin est favorable à la réélection du maire Josef Hüsler, mais a hésité longuement avant de l’annoncer publiquement.

 

«J’ai d’abord pris soin de contacter M. Hüsler afin de m’assurer qu’il était à l’aise avec cette façon de faire», indique celui qui a été réélu par acclamation vendredi dernier au terme de la période de mise en candidature après avoir accédé au conseil municipal en janvier 2017 à la suite d’une élection partielle.

En poste depuis sept mois, le conseiller du district Esther-Elkin reconnaît qu’il ne maîtrise pas encore totalement les rouages de l’administration municipale et voit mal comment un candidat à la mairie sans aucune expérience pourrait remplir adéquatement son rôle.

«Avec le départ de Jean Lalande, André Claveau et Pauline Mercier Laguë, le nouveau conseil comptera au moins trois nouveaux venus, sans expérience, dans les districts numéro 1, 2 et 3. Si on ajoute mon nom aux élus inexpérimentés, ça en fait quatre sur un total de sept. Peut-on prendre le risque d’en ajouter un cinquième en élisant à la mairie un candidat n’ayant jamais siégé à l’hôtel de ville?», se demande M. Poulin.

Ce dernier reconnaît que Farnham peut compter sur les services de «bons employés, aux postes clés», mais prend soin d’ajouter que la Municipalité n’est jamais à l’abri du départ de l’un d’entre eux.

M. Poulin signale enfin qu’il n’a rien contre l’autre candidat à la mairie, Patrick Melchior, allant même jusqu’à dire qu’il partage certaines de ses valeurs, au niveau de l’environnement notamment.

«Le problème, c’est que pour administrer une Ville, ça prend plus que des idées. Pour gérer un budget de 13 M$, ça prend quelqu’un qui connaît la musique et qui sait où il s’en va», insiste-t-il.

Le conseiller du district Esther-Elkin dit espérer que les électeurs se poseront les bonnes questions au moment d’aller voter et qu’ils ne rechercheront pas simplement le changement à tout prix.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des