La séquence victorieuse des Astérix se poursuit

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
La séquence victorieuse des Astérix se poursuit
Bien qu'ils soient passés à un cheveu d'être les victimes d'une spectaculaire remontée

FOOTBALL. À quelques jours de disputer leur avant-dernier match du calendrier régulier, les Astérix de l’école secondaire Jean-Jacques-Bertrand (JJB), à Farnham, aspirent aux plus hauts sommets de leur division.   

JJB (5-1) doit disputer son dernier match à domicile vendredi, en accueillant Baie-St-François (3-3).

Après une pause d’une semaine ponctuée de séances d’entraînement, la troupe de Ross Lemke reprenait le collier vendredi en visitant les Grenadiers de Louis-Philippe-Paré (Châteauguay). Un retour victorieux, les Astérix remportant un deuxième match d’affilé, par la marque de 28-21.

Les visiteurs ont été les premiers à s’inscrire au pointage au premier quart, résultat d’une longue poussée offensive de sept minutes qui culminait par un touché de Gregory Campbell, sur une course de 25 verges.

Au deuxième quart, le quart Antoine Riberdy rejoignait Thomas Falcon sur 35 verges, c’était 12-0 Farnham après les transformations ratées.

Une autre passe de Riberdy cette fois décochée à Mathieu Charron, doublée d’une transformation de deux points réussie, procurait une avance de 20-0 aux Astérix à la demie.

«Nous avions à ce moment le vent dans les voiles», relève le coach Lemke.

La pause semble avoir bien servi les locaux, puisque ces derniers ont renversé la tendance en deuxième demie, même si Campbell inscrivait son deuxième majeur du match, qui, avec la transformation de deux points, portait le score à 28-0. Châteauguay a répliqué avec trois touchés consécutifs, et se montrait menaçant en toute fin de match, avant qu’une interception de Philippe Rodrigue, sa deuxième du match, ne vienne mettre fin aux espoirs de remontée.

«Il faut rester concentré sur toutes les phases du jeu, et il ne faut rien prendre pour acquis dans le sport. Ce match nous donne des leçons à retenir en vue des séries éliminatoires», de retenir Ross Lemke.

S’ils terminent parmi les deux premiers de leur division, les Astérix pourraient passer directement en demi-finale, en plus de s’assurer de l’avantage du terrain. Six des neuf équipes seront du parcours éliminatoire.  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires