Les Astérix s’inclinent avant les séries

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Les Astérix s’inclinent avant les séries
Face à Joséphine-Dandurand

FOOTBALL. En remportant leur dernier match, les Astérix de l’école secondaire Jean-Jacques-Bertrand (JJB) avaient une chance de mettre la main sur la deuxième place de leur division. Ils ont cependant failli à la tâche, s’inclinant 43-9 devant la puissante formation de Joséphine-Dandurand.  

Cette défaite jumelée à la victoire de Baie-Saint-François (Valleyfield) fait en sorte qu’il y a triple égalité au troisième rang. Comme Farnham et Valleyfield, le Collège Durocher (Saint-Lambert) présente un bilan de cinq gains et trois revers.

Après l’application du mécanisme de bris d’égalité, la troupe de Farnham se retrouve au quatrième rang.

Vendredi, malgré les bonnes intentions, Farnham n’a pas été en mesure de briser la fiche parfaite (8-0) de leurs adversaires. «Nous étions partis pour Saint-Jean-sur-Richelieu avec l’envie de péter leur balloune. C’est plutôt la nôtre qui a éclaté», analyse l’entraîneur Ross Lemke.

Farnham, même en étant les premiers à marquer, sur un placement, a perdu quelques joueurs à des postes offensifs cruciaux dès le début du match. «Ça fait partie de la game, je ne blâmerai personne pour ça.» Ces derniers seront toutefois en uniforme pour les séries.

Le momentum a rapidement basculé du côté des locaux, qui ont répliqué avec deux touchés et un placement.

Le seul espoir est venu des mains de Mathieu Charron, lorsqu’il a capté une passe d’Antoine Riberdy, pour porter la marque à 17-9 en faveur du camp adverse à la demie.

Le reste du match aura toutefois été l’affaire de Saint-Jean, dont l’attaque au sol s’est montrée impitoyable durant le match. «On avait l’impression qu’un rouleau compresseur nous passait dessus. La tâche à accomplir devenait de plus en plus ardue», souligne Lemke.

Meilleure fiche 

JJB termine donc avec une fiche de 5-3 cette saison, contrairement à son bilan de 3-5 l’an dernier, qui lui avait fait rater les séries.

Une bonne partie de l’objectif fixé en début de saison est atteint. «Notre but, c’était de faire les séries. Une fois que c’est fait, tout est possible. Ça tourne sur pas grand-chose, les parties sont souvent serrées», mentionne Lemke.

«Je suis content que les joueurs sachent ce que sont les séries, j’espère qu’ils seront fébriles. Je leur souhaite maintenant qu’ils sachent ce que c’est que de pratiquer dans la neige, en novembre», poursuit le vétéran entraîneur.

«C’est aussi un moment émotif pour les élèves de secondaire 5, certains vont continuer au collégial, mais pour d’autres, ce sera la dernière fois qu’ils sauteront sur le terrain.»

En séries contre Baie-Saint-François 

Vendredi, en quart de finale, les porte-couleurs de JJB auront l’occasion de venger l’un de leurs échecs. Ils accueilleront Baie-Saint-François, leurs bourreaux dans un match serré s’étant soldé 23-20 il y a deux semaines.

«C’est un match qui est à notre portée si on est attentif aux clés qu’ils nous donnent. Il faut être conscient des clés de la victoire.

«On les attend de pied ferme. Si tout le monde exécute sa tâche, je suis optimiste», termine le coach.   

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des