Brome-Missisquoi dit non au gaspillage des fruits et légumes

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi dit non au gaspillage des fruits et légumes
Une dizaine de bénévoles passent prendre les paniers de fruits et légumes chez les producteurs participants chaque semaine avant de les redistribuer aux banques alimentaires de la région.

ALIMENTATION. En plus d’avoir accès à des denrées non périssables, les clients des banques alimentaires de Brome-Missisquoi peuvent désormais s’approvisionner en produits frais tout au long de la saison estivale.

Les centres d’action bénévole de Farnham et de Bedford ont en effet pris entente avec cinq producteurs maraîchers des environs qui leur refilent leurs surplus de fruits et légumes sur une base régulière.

«Des bénévoles passent prendre les paniers directement à la ferme et les redistribuent le même jour aux banques alimentaires de Farnham, Bedford et Cowansville, de même qu’à la Cellule jeunes et familles de Brome-Missisquoi», résume Nicolas Gauthier, porte-parole de la Table en sécurité alimentaire de Brome-Missisquoi.

Le projet anti-gaspillage alimentaire a vu le jour en 2016 en s’inspirant de la formule développée par l’Escouade anti-gaspillage de l’Outaouais.

«En un an, le nombre de producteurs maraîchers participants est passé de trois à cinq alors que la quantité de produits frais récupérée sur des fermes locales entre juillet et octobre est grimpée de 2 900 à 4 200 livres», précise M. Gauthier.

Le choix des fermes participantes n’a pas été fait au hasard.

«Dans un sondage visant à dresser le portrait agroalimentaire de son territoire, la MRC de Brome-Missisquoi demandait aux répondants de préciser s’ils pouvaient être intéressés à participer à un projet de réduction du gaspillage alimentaire. Les producteurs maraîchers participants ont été choisis parmi les entreprises favorables à un tel projet», explique M. Gauthier.

Transformation et entreposage

La Table en sécurité alimentaire de Brome-Missisquoi entend poursuivre dans la même veine à l’été 2018 tout en évaluant la possibilité d’ajouter un volet transformation et entreposage au projet initial.

«Même si l’emphase est mise sur les produits frais, il pourrait être intéressant de faire un peu de transformation en utilisant les fruits et légumes fournis par les fermes maraîchères participantes pour en faire de la purée, des potages ou de la sauce à spaghetti. Ce serait une façon de mettre un point final au gaspillage des denrées alimentaires», indique M. Gauthier, d’un ton enthousiaste.

Ce dernier tient cependant à préciser que la transformation des fruits et légumes demande du personnel bénévole additionnel.

«Il faut tenir compte des ressources disponibles au sein des centres d’action bénévole de la région et des autres organismes partenaires avant de se lancer dans l’aventure», signale le porte-parole de la Table en sécurité alimentaire.

De la même façon, y aurait-il lieu d’impliquer les supermarchés et les restaurants de Brome-Missisquoi dans le projet anti-gaspillage?

«Plusieurs banques alimentaires de la région ont déjà des ententes avec les marchands locaux. Une implication des restaurateurs exigerait par ailleurs la contribution de bénévoles additionnels et des moyens financiers accrus. L’évaluation d’une telle avenue reste à faire», poursuit M. Gauthier.

 

LE PROJET ANTI-GASPILLAGE EN BREF

. Initiative de la Table en sécurité alimentaire de Brome-Missisquoi

. Cinq fermes participantes: Jardins DiversiBio (Farnham), Ferme des 3 Samson (Farnham), Au Jardin Noir (Ange-Gardien), Jardin d’Edem (East Farnham) et Jardins du pied de céleri (Dunham)

. Deux centres d’action bénévoles participants (Farnham et Bedford)

. Quatre organismes partenaires: Camp Garagona (Frelishgburg), Cellule jeunes et familles (Cowansville), Centre d’action bénévole de Cowansville et Corporation de développement communautaire de Brome-Missisquoi.

. Info.: Nicolas Gauthier, 450-293-3344 ou liaison@cdcbm.org

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des