Le maire d’Ange-Gardien déplore la fermeture de la quincaillerie RONA

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le maire d’Ange-Gardien déplore la fermeture de la quincaillerie RONA
Le maire Yvan Pinsonneault déplore la fermeture du magasin RONA de la rue Principale. (Photo : L'Avenir & Des Rivières - Archives)

AFFAIRES. Le maire d’Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault a appris la nouvelle, tôt ce matin, par l’entremise d’un courriel de Lowe’s Canada.

«Je présume que les maires des autres municipalités concernées par le projet de fermeture ont été avisés de la même manière», indique-t-il.

M. Pinsonneault dit comprendre que la compétition est forte et que les joueurs sont nombreux dans le secteur de la quincaillerie. Il trouve cependant dommage que Ange-Gardien soit privée de sa seule et unique quincaillerie.

«Notre communauté perd un service de proximité et devra se déplacer à l’extérieur pour magasiner ses matériaux de construction. Ange-Gardien a déjà eu une autre quincaillerie – la Quincaillerie Dubuc  – là où l’on retrouve aujourd’hui un CPE, mais elle a fermé ses portes voilà plusieurs années», explique-t-il.

Le maire se dit également préoccupé par les pertes d’emploi attribuables à cette fermeture.

Plus de 75 ans d’histoire

Avec la fermeture du RONA d’Ange-Gardien, c’est plus de 75 ans d’histoire qui disparaissent. Philippe Langevin a opéré la quincaillerie pendant une quarantaine d’années (décennies 1940, 1950, 1960, 1970) avant de céder les commandes de l’entreprise familiale à ses fils André et Yves en 1975. Le groupe JO Lévesque a racheté le magasin A.Y. Langevin inc. au début des années 2000 avant de le revendre à la maison-mère RONA.

L’Avenir & Des Rivières a tenté d’obtenir les réactions du directeur de l’établissement d’Ange-Gardien, mais celui-ci n’a pas voulu commenter la nouvelle et a simplement référé le journal au service des relations publiques de Lowe’s Canada. Au moment de mettre cet article en ligne, la porte-parole du siège social de Boucherville n’avait toujours pas retourné l’appel logé par le journal.

Il convient de rappeler que la maison-mère Lowes a annoncé ce matin, par voie de communiqué, que le quincaillier RONA fermera près d’une trentaine de magasins d’ici la fin du mois de janvier 2019 au Canada. En plus de l’établissement d’Ange-Gardien, les centres de rénovation de la rue Moeller à Granby et du secteur Iberville à Saint-Jean-sur-Richelieu devront notamment mettre fin à leurs activités.

Partager cet article