Taxes municipales: les Gardangeois s’en tirent à bon compte

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Taxes municipales: les Gardangeois s’en tirent à bon compte
La Municipalité d’Ange-Gardien touchera 3,3 M$ de revenus en taxes foncières, soit 500 000 $ de plus qu’en 2018, en vertu de l’entrée en vigueur du nouveau rôle d’évaluation. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert )

MUNICIPAL. À Ange-Gardien, le propriétaire d’une maison de valeur moyenne située en zone urbaine verra son compte de taxes diminuer de 14 $ en 2019. La baisse sera de 25 $ pour une propriété non desservie située en milieu rural.

Pour compenser l’augmentation de 1,75 % (la valeur moyenne des immeubles résidentiels), le conseil municipal a en effet choisi d’abaisser le taux de taxation de base de 0,5730 $ à 0,55 $ du cent dollars d’évaluation.

Le taux de la taxe foncière pour les propriétés agricoles diminue de façon encore plus significative – de 0,5430 $ à 0,49 $ / 100 $ – afin d’éviter une hausse trop importante du compte de taxes des cultivateurs. Il faut préciser que la valeur moyenne d’une ferme augmente de 44,13 % en vertu du nouveau rôle triennal d’évaluation.

Le propriétaire d’une ferme évaluée à 2,2 M$ (1,5 M$ en 2018) devra débourser 450 $ de plus en 2019 si on tient compte du crédit MAPAQ calculé à 80 %.

Le taux de la taxe foncière grimpe par ailleurs de 0,5730 $ à 0,69 $ / 100 $ pour les immeubles commerciaux, de 0,5730 $ à 0,83 $ / 100 $ pour les bâtiments industriels et de 0,5730 $ à 1,10 $ pour les terrains vagues avec services municipaux.

«À Ange-Gardien, les taux de taxes commerciales et industrielles seront, à l’instar de nos voisines de Farnham, Rougemont et Saint-Césaire, plus élevés que le taux de base (…) La Municipalité agit ainsi par souci d’équité puisque les valeurs foncières de ces deux catégories d’immeubles sont pratiquement demeurées stables», signale le maire, Yvan Pinsonneault, dans un document explicatif sur les prévisions budgétaires 2019.

Le conseil municipal impose par ailleurs une nouvelle taxe afin de pourvoir au remboursement de l’emprunt relatif aux travaux d’infrastructures réalisés en 2017 et 2018 dans le cadre du programme FEPTEU (Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées).

La facture pour l’aqueduc (125 $ par logement) et les égouts (250 $ par logement) demeure inchangée.

Le tarif pour la collecte des ordures ménagères baisse d’une vingtaine de dollars alors que le tarif pour la collecte des matières organiques augmente dans les mêmes proportions. La collecte des matières recyclables coûtera par ailleurs un dollar de plus.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des