Une victoire par défaut pour les clubs seniors de Farnham et de Bedford

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une victoire par défaut pour les clubs seniors de Farnham et de Bedford
Les joueurs des Bulls et du Cuisines Action pourraient s’affronter en première ronde des séries éliminatoires si le sort en décide ainsi. (Photo : Gracieuseté)

SPORTS. Les joueurs du Cuisines Action de Farnham n’auront pas à se présenter sur la glace, samedi prochain,  pour leur dernier match de la saison régulière en raison de la dissolution des Red Knights de Marieville.

Les Bulls de Bedford obtiennent également deux points additionnels au classement général à la suite de la décision de la Ligue de hockey senior du Richelieu (LHSR). Ces derniers devaient affronter les Red Knights, le 19 janvier à Marieville, mais le match avait été reporté à la fin de la saison en raison de problèmes techniques.

Décès du propriétaire, absence de commanditaires, ennuis financiers, manque d’heures de glace, la formation senior de Marieville a connu son lot de difficultés en 2018-2019 et n’a pas été en mesure d’acquitter ses dettes envers la LHSR.

«Devant beaucoup d’incertitudes, le comité exécutif de la Ligue a procédé, mardi soir, à la dissolution des Red Knights. Ainsi, l’équipe est suspendue et tant que les montants dus ne seront pas acquittés, le propriétaire actuel ne pourra plus faire partie des activités de la LHSR», a indiqué la Ligue par voie de communiqué.

Séries d’après saison

À la veille des séries éliminatoires, on ignore toujours l’identité des clubs qui se mesureront aux Bulls et au Cuisines Action dans les prochains jours. Le résultat de l’affrontement du 9 février entre Acton Vale et Saint-Roch-de-l’Achigan déterminera la position des équipes au classement général.

Si Acton Vale subit la défaite, Farnham termine au 5e rang et affronte Bedford en première ronde. Dans le cas contraire, Farnham termine 6e et affronte Saint-Roch-de-l’Achigan en première ronde.

«On espère bien un affrontement Farnham-Bedford. Il n’y a rien de mieux qu’une bonne rivalité pour animer les gens. Une série du genre donnerait lieu à un excellent spectacle et attirerait une bonne foule, ce qui est de bon augure pour la suite des séries», explique le relationniste du Cuisines Action, Pierre Lafrance.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des