Implantation d’une épicerie écologique zéro déchet à Bedford

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Implantation d’une épicerie écologique zéro déchet à Bedford
Les sœurs Dominique et Barbara Martel partagent le même intérêt pour la consommation zéro déchet. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

ALIMENTATION. Le centre-ville de Bedford s’enrichira d’une épicerie écologique zéro déchet dès le printemps prochain.

«Le sort de la planète, c’est un sujet brûlant d’actualité. Pour lutter contre le gaspillage des ressources, il va falloir changer nos façons de penser, de produire et de consommer. Ça va prendre un changement de culture, car la protection de l’environnement ne fait pas nécessairement partie des préoccupations des gens de ma génération. Les enfants sont généralement plus conscientisés que leurs parents et c’est souvent eux qui éduquent les adultes en cette matière», indique Dominique Martel, résidante de Saint-Ignace-de-Stanbridge et copropriétaire de Vrac dans l’sac inc.

Si l’ouverture d’une épicerie bioécologique constitue une première expérience en affaires pour Dominique Martel, il en va tout autrement pour sa sœur, Barbara, qui opère depuis 1994 un centre de toilettage pour chiens – Rebrousse-Poil M.B.– à sa résidence de Philipsburg.

«Le projet Vrac dans l’sac inc. découle d’un besoin personnel de Barbara. Ma sœur est une adepte de la consommation zéro déchet et pouvait faire 50 km pour se procurer des produits en vrac», explique Mme Martel.

Un an de préparation

Les deux sœurs dans la jeune cinquantaine ont mis près d’un an à peaufiner leur projet.

Ces dernières ont notamment profité des derniers mois pour monter leur plan d’affaires, réaliser une mini-étude de marché et suivre un cours en entrepreneuriat de cinq mois à Saint-Jean-sur-Richelieu (février à juin 2018).

«Nous avons pris soin de sonder le terrain et de bien nous préparer, mais nous étions déjà convaincues et prêtes à nous lancer bien avant», précise la résidante de Saint-Ignace.

Les sœurs Martel ont par ailleurs tenu à rencontrer Stéphanie Marineau, propriétaire de Grano-Vrac (Sainte-Thècle en Mauricie) et gagnante du Grand Prix création d’entreprise au Défi Osentreprendre 2018.

«Cette jeune femme a été super généreuse et nous a beaucoup inspirées», affirme Dominique Martel.

Les copropriétaires de Vrac dans l’sac inc. ont également tissé des liens avec Sarah Brandeth, propriétaire de la Goutte d’or (Cowansville).

La nouvelle épicerie écologique de Bedford prévoit aussi adhérer à Les pages vertes.ca, un regroupement d’entreprises écoresponsables.

Ouverture imminente

Vrac dans l’sac inc. occupera un local de 1100 pi2, rue Principale à Bedford, porte voisine du courtier immobilier Re/Max. Les propriétaires de l’épicerie ont signé un bail de location de trois ans à la fin janvier.

«Le propriétaire de l’édifice a demandé un permis de construction afin de transformer les lieux en espace commercial. Nous prévoyons avoir accès au local en mars prochain et nous y installer progressivement. On compte utiliser du bois et des matériaux recyclés pour la confection des étalages», indique Dominique Martel.

Les deux sœurs ont suivi un cours sur la manipulation des aliments offert par le MAPAQ et disent vouloir accorder une attention toute spéciale à la propreté.

«Nous allons installer les contenants hors de la portée des enfants. Et, comme les produits ne seront pas préemballés, nous inviterons nos clients à apporter leurs sacs et contenants, à utiliser une pelle par produit et à nous la remettre après usage. Cette façon de faire permettra d’éviter la contamination des aliments et de prévenir les réactions allergiques», explique la porte-parole de l’entreprise.

L’établissement sera ouvert six jours par semaine et fermé le lundi: inventaire, commandes et rencontres avec les fournisseurs obligent!

Pour le corps et l’estomac

Vrac dans l’sac inc. proposera à sa clientèle un vaste assortiment de produits bios destinés à l’alimentation humaine et aux soins corporels.

On y trouvera notamment du café, du kombucha, du miel, du sirop d’étable, des épices, des grains, des farines, du riz, des pâtes alimentaires, des huiles, du vinaigre, du fromage, de la mayonnaise, du beurre d’arachide, des légumineuses et des légumes racines vendus au poids. L’établissement offrira par ailleurs des savons, crèmes, déodorants, de la pâte à dent et divers autres produits pour le corps.

Il sera également possible de s’y procurer des pailles en bambou, de la vaisselle compostable et des tasses réutilisables.

«L’avantage avec le vrac, c’est qu’on peut acheter la quantité désirée et ainsi s’assurer de toujours avoir des produits frais», explique Dominique Martel.

Des ateliers sur la fabrication des savons et des déodorants devraient éventuellement venir s’ajouter à la gamme de produits et services de l’entreprise.

Soucieuses d’éliminer les gaz à effet de serre attribuables au transport des produits sur de longues distances, les propriétaires sont présentement à la recherche de fournisseurs locaux ou habitant la région immédiate de Bedford.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
jocelyne des Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
jocelyne des
Invité
jocelyne des

bravo…

trackback

[…] Implantation d’une épicerie écologique zéro déchet à Bedford« «Le projet Vrac dans l’sac inc. découle d’un besoin personnel de Barbara. Ma sœur est une adepte de la consommation zéro déchet et pouvait faire 50 km pour se procurer des produits en vrac», explique Mme Martel. » […]