Les ventes d’unifamiliales en hausse de 12 % dans Brome-Missisquoi

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Les ventes d’unifamiliales en hausse de 12 % dans Brome-Missisquoi
Le prix médian des maisons unifamiliales de Brome-Missisquoi ayant fait l’objet d’une transaction en février 2018 s’établit à 222 000 $. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

HABITATION. Les ventes de maisons unifamiliales ont augmenté de 10 % dans l’ensemble du Québec par rapport à février 2018. L’augmentation a été encore plus importante en Montérégie (18 %) durant la même période, note la firme JLR Solutions Foncières dans son plus récent rapport mensuel. Notre région profite également de cette croissance.

«Le taux de chômage dans la région administrative de la Montérégie (moyenne de 4,5% pour les 12 derniers mois et de 4,8% en février 2019) se tient à des niveaux très bas et cela contribue, entre autres, à stimuler la demande en logements», indique Estelle Filiatrault-Bégin, économiste à l’emploi de la firme JLR.

Le dernier rapport de JLR révèle notamment que le nombre de transactions dans la MRC de Brome-Missisquoi pour les maisons unifamiliales a totalisé 44 en février dernier et 906 au cours des 12 derniers mois (en hausse de 12 %).

La MRC de la Haute-Yamaska se tire également d’affaire avec 46 transactions en février dernier et 1012 durant les 12 derniers mois pour ce même type d’habitation (en hausse de 4,2 %). Il en va de même avec la MRC Memphrémagog qui a enregistré 36 transactions le mois dernier et 965 au cours de la dernière année (en hausse de 3,4 %).

L’augmentation des ventes d’unifamiliales a été moins marquée dans la MRC du Haut-Richelieu (69 en février et 1606 en 12 mois pour une hausse de 0,8%) et dans la MRC de Rouville (18 en février et 487 en 12 mois pour une légère baisse de 0,2 %).

«L’Institut de la statistique du Québec estime que les variations de la population 2036/2011 devraient s’élever respectivement à +20,7 % pour Brome-Missisquoi et à +22 % pour la Haute-Yamaska. Les croissances de population contribuent aussi à stimuler la demande de logement à court et à plus long termes», ajoute Mme Filiatrault-Bégin.

Variation des prix

Toujours selon l’étude de JLR, les MRC du Haut-Richelieu et Memphrémagog affichent le prix médian le plus élevé de notre région avec des valeurs respectives de 243 000 $ et de 235 000 $ pour une maison unifamiliale.

Le prix médian pour une unifamiliale de Brome-Missisquoi s’établit maintenant à 222 000 $ dans Brome-Missisquoi et à 207 500 $ en Haute-Yamaska.

«JLR ne publie pas de statistique sur le prix médian lors qu’il y a moins de 30 transactions au cours d’une période donnée», signale Mme Filiatrault-Bégin, pour expliquer l’absence de cette information dans les statistiques de la MRC de Rouville, où l’on n’a enregistré que 18 transactions en février dernier.

 

ÉVOLUTION DU MARCHÉ DES UNIFAMILIALES

MRC                                         N. de transactions Variation des ventes Variation du prix

. Brome-Missisquoi                           906                       +12 %                    -1,7 %

. Haute-Yamaska                              1012                       +4,2%                   +4,7 %

. Haut-Richelieu                               1606                       +0,8 %                  +2,3 %

. Rouville                                              487                       -0,2 %                   +2,8 %

. Memphrémagog                               965                       +3,4 %                   +2,0 %

Adaptation de données provenant de JLR.ca pour les douze derniers mois

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des