Notre-Dame-de-Stanbridge pense à ses aînés

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Notre-Dame-de-Stanbridge pense à ses aînés
Johanne Gauvin, attachée politique de la députée Isabelle Charest, Daniel Tétreault, maire, Maryse Dubois, attachée de presse de Mme Charest, Gaston Chouinard, conseiller municipal et Diane Boulet, responsable du comité de suivi de la politique MADA (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

POPULATION. Le conseil municipal de Notre-Dame-de-Stanbridge a multiplié les initiatives au cours des dernières années pour bonifier son offre de services auprès des  aînés. L’administration en place n’entend pas s’arrêter là et a encore plein de projets sur la table à dessin.

«Notre organisation va continuer à sensibiliser les élus municipaux aux besoins des personnes de 60 ans et plus tout en mettant en place les moyens nécessaires pour favoriser l’implication citoyenne», résume la responsable du comité MADA (Municipalité amie des aînés), Diane Boulet.

Cette dernière laisse entendre que les municipalités ont été habituées à gérer des services comme la voirie, la protection incendie et le traitement des eaux usées, mais ont moins d’expérience dans la prise en charge des «humains», un aspect qui relève davantage des gouvernements provincial et fédéral.

On se souviendra que l’administration de l’ancienne mairesse Ginette Simard Gendreault avait procédé, en 2013-2014, à l’installation de tables à pique-nique, d’une demi-douzaine de bancs et de panneaux d’exercice dans le parc Fournier pour accommoder les aînés qui fréquentent le site.

«On avait également installé une chaise-ascenseur pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’avoir accès au deuxième étage de l’hôtel de ville», signale le maire Daniel Tétreault, qui occupait les fonctions de conseiller municipal à cette époque.

Projets d’aménagements

Prenant acte des efforts déployés par la Municipalité au cours des cinq dernières années, le comité MADA propose maintenant d’aménager des locaux dédiés et adaptés aux aînés dans les installations des loisirs ou la salle communautaire.

«Ça devrait être le dossier prioritaire pour 2019-2020. Une demande de subvention a déjà été soumise au gouvernement provincial pour les fins de ce projet», indique le conseiller municipal Gaston Chouinard.

L’administration Tétreault entend également poursuivre ses démarches auprès du ministère des Transports du Québec en vue de l’installation d’une traverse piétonnière sur la rue Principale, à la hauteur du marché d’alimentation Gendreault.

«Des gens du Ministère sont justement passés prendre des mesures, voilà quelques jours, pour vérifier la faisabilité de ce projet. Le Ministère souhaitait installer la traverse plus près de l’école primaire, mais nous lui avons de nouveau exprimé notre préférence pour un passage sécurité à l’intersection du rang Saint-Henri», précise le maire de Notre-Dame.

Communications

La Municipalité a pris de nouvelles mesures au cours de la dernière année pour mieux informer les aînés sur les services offerts par l’hôtel de ville et les diverses organisations locales ou régionales.

«Depuis un an, le bulletin municipal L’Ami comporte notamment une section spéciale pour les aînés. Un encart de huit pages incluant les coordonnées de tous les organismes œuvrant sur le territoire de Bedford a également été distribué aux citoyens par le biais du journal Le Saint-Armand. Des copies du document sont aussi disponibles à l’hôtel de ville», signale Mme Boulet.

Le site Web de Notre-Dame inclut désormais un onglet «MADA», regroupant des informations s’adressant précisément aux aînés.

Le conseil municipal a par ailleurs désigné un élu responsable des aînés – Gaston Chouinard – qui assure le lien entre la Municipalité et les personnes de 60 ans et plus. Ce dernier siège également au sein du comité MADA, aux côtés de Diane Boulet, Ginette Simard Gendreault (ancienne mairesse), Suzanne Marcoux (directrice générale), Béatrice Travers (ancienne directrice générale) et Sophie Langlois (citoyenne).

Il est intéressant de savoir que les personnes de 60 ans et plus représentent 26,4 % de la population de Notre-Dame-de-Stanbridge (180 sur 668 habitants). Le poids relatif des aînés de cette localité est néanmoins l’un des moins élevés des huit municipalités du pôle géographique de Bedford.

 

POPULATION ÂGÉE DE NOTRE-DAME

. 60-64 ans : 25 hommes et 25 femmes

. 65-69 ans : 30 hommes et 15 femmes

. 69-74 ans : 20 hommes et 20 femmes

. 75-79 ans : 10 hommes et 15 femmes

. 80-84 ans :   5 hommes et  5 femmes

. 85 ans + :     5 hommes et  5 femmes

. Total: 180 : 95 hommes  /  85 femmes

Données de 2017

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des