Bruno Côté défendra les couleurs du Parti conservateur dans Brome-Missisquoi

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Bruno Côté défendra les couleurs du Parti conservateur dans Brome-Missisquoi
Le candidat officiel du PCC dans Brome-Missisquoi, Bruno Côté, aux côtés du président de l’association locale, Peter White. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

POLITIQUE. À six mois des élections fédérales, le Parti conservateur du Canada (PCC) a sélectionné son candidat, dimanche, dans la circonscription de Brome-Missisquoi. Il s’agit de Bruno Côté, un maréchal-ferrant de Mansonville.

M. Côté, qui a adhéré au PCC en janvier dernier, l’a emporté aux dépens de François Bellemare, un membre de longue date de cette formation politique. Le parti n’a pas dévoilé le résultat du scrutin, comme il est généralement de mise lors d’une assemblée d’investiture.

Selon le président de l’association conservatrice, Peter White, le PCC n’avait pas tenu d’assemblée d’investiture dans Brome-Missisquoi depuis une dizaine d’années, soit depuis la lutte à deux opposant Marl Quinlan et Perle Bouchard en 2008.

«Une investiture, c’est intéressant, car ça permet de mobiliser les membres en prévision de l’élection. Ça donne également une bonne visibilité au parti», explique M. White.

Questionné sur l’exclusion de Suzanne Lefebvre de la course à l’investiture, le président du PCC de Brome-Missisquoi a repris les explications fournies la semaine dernière (voir autre texte).

«Le Parti conservateur a fait enquête sur les trois candidats et a découvert des propos inacceptables sur la page Facebook de Mme Lefebvre», indique-t-il.

Un candidat de 41 ans

Le nouveau candidat conservateur fera notamment la lutte au député libéral Denis Paradis lors des élections générales du 21 octobre prochain.

«Notre parti n’a pas eu de député dans Brome-Missisquoi depuis le départ à la retraite de Gabrielle Bertrand, en 1993, après deux mandats à la Chambre des communes. Ce comté a cependant une longue tradition conservatrice, qui remonte à la glorieuse époque de Heward Grafftey, et conserve ce que certains appellent encore un vieux fond bleu», signale M. White.

Le candidat Bruno Côté attribue sa victoire à l’investiture aux citoyens qui ont pris la peine d’acheter une carte de membre et de se déplacer à Bromont – un trajet de 45 minutes pour certains – par un beau dimanche après-midi pour lui offrir son soutien. «Ça fait chaud au cœur», affirme le principal intéressé.

M. Côté estime par ailleurs que l’association de Brome-Missisquoi est chanceuse d’avoir pu tenir son assemblée d’investiture à six mois des élections. «Ça va me donner le temps de sillonner le comté et de me familiariser davantage avec les besoins et attentes des citoyens. Faire de la route, ça ne me fait pas peur», avance l’homme de 41 ans, qui parcourt le Québec depuis nombre d’années afin d’exercer son métier de maréchal-ferrant.

Une volonté de changement ?

Bruno Côté et Peter White s’entendent pour dire que les Canadiens sont insatisfaits du gouvernement Trudeau et veulent du changement.

«Le Parti conservateur a doublé son membership en quelques jours dans Brome-Missisquoi. J’ai moi-même vendu des cartes de membre à des familles libérales de longue date. Ça augure bien pour la suite des choses», signale M. Côté.

Selon M. White , le Parti libéral «commence à avoir beaucoup de problèmes» et ses agissements soulèvent beaucoup de questions au sein de la population. «Dans le comté, Denis Paradis est contesté par sa propre organisation» indique-t-il.

De son côté, le candidat du PCC se dit fier de joindre l’équipe d’Andrew Scheer.

«Je ne l’ai jamais rencontré, mais j’aime ce que je vois et ce que j’entends à propos de notre chef et de son organisation», poursuit-il.

Ce dernier ajoute que les critiques des partis adverses portent rarement sur la personnalité d’Andrew Scheer, mais font plutôt référence aux années Harper.

 

QUI EST BRUNO CÔTÉ ?

. Âgé de 41 ans

. Sept années de service militaire

. Membre du service de protection incendie de Potton depuis 2010

. Élu conseiller municipal du Canton de Potton en novembre 2017

. Auteur de la résolution municipale en opposition au registre des armes à feu

. Maréchal-ferrant depuis 2006 et propriétaire de Maréchalerie Côté inc.

. Spécialisation dans le ferrage des chevaux sportifs et de compétition

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des