Énergie Sud: un quart de siècle… et toujours des projets !

Énergie Sud: un quart de siècle… et toujours des projets !
Érick Grandmont, président du centre d’entraînement physique Énergie Sud. (Photo : L'Avenir et des Rivières)

Avec ses 1600 abonnés, ses 20 employés, son équipe de professionnels de la santé, ses équipements de pointe et des locaux toujours plus vastes, Énergie Sud n’a rien à envier aux centres d’entraînement physique des grandes villes.

Reine-Marie Brassard a fondé l’entreprise en 1993, à Cowansville, avant de céder les commandes à son fils, Érick Grandmont, un kinésiologue de formation, en 2001.

Énergie Sud a multiplié les investissements, au cours des années subséquentes, pour répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus nombreuse: relocalisation dans un immeuble neuf de 12 000 pi2 (2003), agrandissement de 3000 pi2 avec mezzanine (2010-2011) et aménagement d’une terrasse de 2000 pi2 pour les activités de groupe et les événement sociaux.

«Et ce n’est pas fini! Nous sommes présentement en soumission pour un agrandissement à l’interne qui nous permettra d’ajouter de nouveaux services professionnels», signale M. Grandmont.

De tout pour tous !

Énergie Sud offre des programmes d’entraînement complets et une vaste gamme de cours privés, semi-privés et de groupe (zumba, hatha yoga, pump, spinning, crossfit, boot camp, etc).

«Comme notre entreprise n’adhère pas à une bannière, il est plus facile d’ajouter de nouveaux produits et d’essayer de nouvelles choses. Des cours santé pour les boomers ou de yoga mère-fille par exemple», indique M. Grandmont, qui possède également deux centres d’entraînement physique à Sherbrooke et Rock Forest.

Énergie Sud dessert une clientèle de 14 à 90 ans, réunissant à la fois des francophones (70 %) et des anglophones (30 %). L’entreprise compte notamment plusieurs employés des secteurs privé et public parmi ses clients en vertu de diverses ententes corporatives (Teledyne Dalsa, Emballages performants, hôpital BMP, pénitencier fédéral, enseignants de Massey-Vanier, etc.).

L’établissement de la rue Sud entretient également de bonnes relations avec le programme sports-études de Massey-Vanier (soccer, football, natation, athlétisme) et accueille par railleurs des élèves du deuxième cycle du primaire sur l’heure du dîner pour de l’entraînement fonctionnel (Saint-Léon, Sainte-Thérèse et Curé-A.-Petit).

Même si Énergie Sud accepte déjà les inscriptions en ligne, l’entreprise entend bonifier son site transactionnel, dès la fin mai, en y ajoutant une gamme de produits et formations à distance en matière de nutrition, d’équipements et de services professionnels. Ce nouvel outil sera accessible partout au Québec.

«Un abonné pourra notamment suivre un programme d’entraînement à distance en prévision de sa nouvelle saison de golf», précise M. Grandmont, à titre d’exemple.

L’entreprise s’implique également au sein de la communauté en organisant des activités sportives en collaboration avec la Fondation BMP. L’an dernier, la présentation d’un spinothon, d’un vélothon et d’une activité de type crossfit a réuni 400 participants sur deux jours et permis d’amasser près de 50 000 $. L’événement «Bouge BMP Move !» sera de retour le 28 septembre prochain avec un spinothon et une activité de type crossfit.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des