Des hôtels de ville de plus en plus accessibles pour les personnes à mobilité réduite

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Des hôtels de ville de plus en plus accessibles pour les personnes à mobilité réduite
Une rampe de béton donne accès au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville de Bedford. (Photo : L’Avenir & Des Rivières – Claude Hébert)

ACCESSIBILITÉ. La grande majorité des hôtels de ville des 21 municipalités de la MRC de Brome-Missisquoi sont au moins en partie accessibles aux personnes à mobilité réduite. Une quinzaine d’hôtels de ville sont au moins partiellement accessibles, que ce soit pour accéder aux services municipaux et assister aux séances du conseil.

À Cowansville, des mesures ont été mises en place afin de pouvoir rendre le bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite.

«L’hôtel de ville est accessible pour les personnes à mobilité réduite à partir de la rue James, a expliqué l’agente de communications de la Ville de Cowansville, Patricia Néron. Depuis que le service d’aménagement est rendu là, on a réaménagé les bureaux et il y a une entrée accessible où il y a un stationnement également. C’est possible pour les personnes à mobilité réduite d’accéder à l’hôtel de ville et même d’accéder à la salle du conseil ou les toilettes également.»

Une rampe permet l’accès à l’hôtel de ville de Lac-Brome. Les séances du conseil se tiennent au centre Lac-Brome, qui est situé sur un seul étage.

«Il y a eu une rampe d’accès en béton construite il y a quelques années, a fait remarquer le responsable des communications à la Ville de Lac-Brome, Ghyslain Forcier. La salle du conseil est au Centre Lac-Brome, sur la rue Victoria. C’est une construction plus récente qui est faite sur un seul palier, il n’y a pas d’escalier pour y accéder. Il y a des boutons pour que les portes s’ouvrent automatiquement. Il n’y a pas de boutons du genre à l’hôtel de ville, mais la personne à la réception peut voir qu’il y arrive quelqu’un et peut l’aider à aller ouvrir la porte.»

À Dunham, une rampe pour personnes handicapées rend l’accès possible à l’hôtel de ville. Cependant, lorsque la porte d’entrée a été installée, elle n’a pas été mise du bon côté.

Pour ce qui est de l’hôtel de ville de Frelighsburg, une rampe d’accès amovible peut être installée en cas de besoin, ce qui permet aux personnes à mobilité réduite d’accéder aux services municipaux. L’une des toilettes de l’établissement est aménagée pour les personnes handicapées. Toutefois, il est impossible d’accéder à la salle du conseil.

De son côté, la Municipalité d’East Farnham a reçu la visite de l’Association pour personnes handicapées physiques de Brome-Missisquoi (APHPBM), qui a déclaré l’établissement accessible. D’ailleurs, l’APHPBM tient un registre en ligne de plusieurs lieux publics, allant des restaurants aux divers commerces en passant par les écoles et les institutions financières, qui sont accessibles.

«On vit un drôle de phénomène dans Brome-Missisquoi, on est devenus une place de choix pour les gens à la retraite, a affirmé la présidente de l’APHPBM, Frances Champigny. On a fait une campagne de sensibilisation pendant dix ans et elle a été efficace. On est rendus à en demander un peu plus.»

Les hôtels de ville d’Abercorn, de Bedford, du Canton de Bedford, du village de Brome, de Farnham, de Saint-Ignace-de-Stanbridge, de Pike River et de Sutton sont également accessibles, du moins en partie.

Encore du travail à faire

Quelques municipalités ont dans leur plan d’effectuer des modifications afin de rendre leurs édifices municipaux plus accessibles.

C’est le cas du côté de Brigham où des travaux d’une valeur de 360 000 $ seront effectués afin de construire un ascenseur et réaménager les bureaux, ce qui permettra l’accès à la salle du conseil et aux services municipaux. La Municipalité souhaite entamer les travaux autour de la fête du Travail.

Même son de cloche du côté de Bolton-Ouest.

«La salle du conseil, où on a la salle d’élection au sous-sol, est accessible aux personnes en chaise roulante, a indiqué le directeur général de la Municipalité de Bolton-Ouest, Jean-François Grandmont. Présentement, pour le rez-de-chaussée, où se trouvent les bureaux administratifs, il y a des marches à monter. On regarde pour des travaux, on va probablement faire une demande pour qu’on puisse installer quelque chose.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des